Chute de tension : quelles causes et comment réagir ?

Publié par Julie Luong, journaliste santé le Lundi 04 Février 2013 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 16 Décembre 2015 : 15h01

Vous venez de vous lever ou d’apprendre une nouvelle étonnante et soudain... vous vous sentez faible, voire au bord de l’évanouissement ?

Il s’agit sans doute d’une chute de tension : un phénomène fréquent et souvent bénin que l’on peut limiter en adoptant quelques bonnes habitudes.

© Istock

Qu’est-ce qu’une chute de tension ?

La chute de tension correspond à une baisse soudaine de la pression exercée par le sang sur les parois des artères, entraînant différents symptômes : étourdissement, vision brouillée, nausées, accélération du rythme cardiaque...

Les causes de la chute de tension sont complexes, la pression artérielle étant régulée par de nombreux mécanismes qui mettent en jeu le cœur, mais aussi les vaisseaux sanguins et le système nerveux.

Si le fait d'avoir habituellement une tension basse – pression systolique inférieure à 10 ou 11 cm Hg (centimètres de mercure) – peut favoriser les chutes de tension, ces deux phénomènes ne sont pas directement liés.

Les chutes de tension sont davantage la conséquence d’une tension «labile», caractérisée par des variations fréquentes et très marquées (tension très haute ou très basse).

Quels sont les facteurs de risque des chutes de tension ?

  • Les chutes de tension sont particulièrement fréquentes chez les personnes âgées, les personnes souffrant de varices et les femmes enceintes.

  • Par ailleurs, de nombreux médicaments (diurétiques, vasodilatateurs, antihypertenseurs, anxiolytiques, antidépresseurs...) peuvent favoriser leschutes de tension.

  • La déshydratation est également un facteur de risque important : gare aux magasins surchauffés et aux périodes de canicule !
Publié par Julie Luong, journaliste santé le Lundi 04 Février 2013 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 16 Décembre 2015 : 15h01
Source : Merci au Dr Vanhalewyn, coordinateur de la SSMG (Société Scientifique de Médecine Générale).
A lire aussi
Tension basse (hypotension artérielle)Publié le 31/05/2001 - 00h00

L'hypotension est sous-diagnostiquée pour plusieurs raisons.La tension artérielle est souvent mesurée lorsque le patient est assis, alors qu'une tension basse se manifeste le plus souvent en position debout.Ensuite, pour des raisons d'ordre psychologique, la tension a tendance à grimper dans le...

Ma tension est basse : 10/6Publié le 03/05/2006 - 00h00

Une tension basse ne doit pas inquiéter outre mesure. C'est le cas de nombreuses jeunes femmes, dont la tension se situe autour de 10 ou 11 pour le chiffre supérieur (tension systolique), parfois encore un peu moins. L'inconvénient d'une « petite tension » est le risque de vertiges,...

J’ai des étourdissements !Publié le 21/07/2011 - 08h53

La tête qui tourne ! Cette sensation est associée aux vertiges et aux malaises. Elle peut avoir bien des origines… Mais quand faut-il s’inquiéter ? Côté Santé fait le tour des principales sources d’étourdissements et des moyens d’y remédier…

Comment mesure-t-on aujourd'hui la pression artérielle ?Publié le 03/03/2008 - 00h00

A priori, la mesure de la pression artérielle est extrêmement simple. En réalité, les choses peuvent rapidement se compliquer. Cette mesure est conseillée au cabinet médical, mais aussi parfois à domicile, elle peut être prise deux ou trois fois de suite, voire en continu sur 24 heures, et...

Plus d'articles