Que savez-vous de l'hypotension ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 26 Février 2010 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 16 Décembre 2015 : 14h56

L'hypotension ou tension basse n'est, a priori, pas un danger, tant qu'elle ne s'accompagne pas de malaise ou de vertige. L'hypotension est par ailleurs fréquente dans certaines situations. Et vous, que savez-vous de l'hypotension ?

1. Avoir une pression artérielle naturellement basse est-elle un avantage ?

Oui.

Le fait d'avoir une pression artérielle naturellement un peu plus basse que la moyenne n'entraîne pas de risque pour la santé. C'est même un avantage, car cela signifie que l'on a un risque moindre d'être atteint de troubles cardiovasculaires.

2. Comment se traduit une hypotension ?

Une hypotension soudaine se traduit par une sensation de malaise : faiblesse, palpitations, étourdissement, voire évanouissement.

3. À partir de quelle valeur de pression systolique parle-t-on d'hypotension ?

Une pression systolique (période de décontraction des ventricules, soit le chiffre le plus élevé) de 120 mmHg est considérée comme normale.

On parle d'hypotension lorsque celle-ci descend les 100 ou 90 mmHg.

4. Quelles sont les situations qui entraînent le plus fréquemment une hypotension ?

Se lever trop rapidement est une situation à risque de chute de tension (hypotension orthostatique).

La tension artérielle baisse également après un repas (hypotension postprandiale).

5. Les tranquillisants et les antidépresseurs diminuent-ils parfois la tension ?

Oui.

C'est aussi le cas des médicaments prescrits contre l'hypertension lorsque ceux-ci sont pris à une dose trop élevée.

6. L'hypotension est-elle plus fréquente chez les personnes de plus de 60 ans ?

Oui.

La tension tend à augmenter avec l'âge.

Mais passé la soixantaine, elle diminue progressivement. Les seniors sont donc plus à risque d'hypotension.

7. Les femmes enceintes, les diabétiques et les personnes ayant des varices sont-ils plus à risque d'hypotension ?

Oui.

Les personnes âgées, celles ayant des problèmes cardiaques, un syndrome de fatigue chronique ou une hypothyroïdie sont également plus à risque d'hypotension.

8. Face à une personne qui s'évanouit et chez qui vous suspectez une baisse de tension, que faites-vous ?

Vous lui surélevez les pieds.

Si l'évanouissement est une hypotension, le fait de lui lever les pieds ramènera le sang vers le cerveau et l'aidera à reprendre immédiatement conscience.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 26 Février 2010 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 16 Décembre 2015 : 14h56
A lire aussi
Ma tension est basse : 10/6Publié le 03/05/2006 - 00h00

Une tension basse ne doit pas inquiéter outre mesure. C'est le cas de nombreuses jeunes femmes, dont la tension se situe autour de 10 ou 11 pour le chiffre supérieur (tension systolique),parfois encore un peu moins. L'inconvénient d'une « petite tension » est le risque de vertiges,...

Comment mesure-t-on aujourd'hui la pression artérielle ?Publié le 03/03/2008 - 00h00

A priori, la mesure de la pression artérielle est extrêmement simple. En réalité, les choses peuvent rapidement se compliquer. Cette mesure est conseillée au cabinet médical, mais aussi parfois à domicile, elle peut être prise deux ou trois fois de suite, voire en continu sur 24 heures, et...

Hypertension : l'intérêt de l'automesurePublié le 29/05/2006 - 00h00

L'automesure de la tension artérielle permet évidemment de surveiller une hypertension, mais aussi de sensibiliser le malade à l'importance de sa pathologie et de l'impliquer à long terme dans son traitement. L'automesure en pratique.

Plus d'articles