La chirurgie de l'obésité

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Lundi 16 Octobre 2000 : 02h00
Tombée en désuétude en raison de son caractère agressif, la chirurgie de l'obésité trouve un nouveau souffle avec le développement des techniques coelioscopiques réversibles et modulables. Elle reste toutefois réservée à des personnes dont l'obésité est un handicap quotidien et que les méthodes diététiques ne peuvent maîtriser. Attention : l'apparente simplicité du système d'anneau gonflable placé autour de l'estomac ne doit pas faire oublier qu'une personne obèse est une personne fragile physiquement et psychologiquement. Une telle intervention n'aura sa place que dans une prise en charge globale dans des structures spécialisées ou adaptées au traitement de l'obésité.

Une chirurgie nouvelle ?

La chirurgie de l'obésité existe en fait depuis longtemps. Le principe de base étant de réduire la capacité de l'estomac dans sa partie supérieure, afin de provoquer dès l'ingestion de petites quantités de nourriture une sensation de satiété. Les techniques utilisées autrefois étaient faites après ouverture de la paroi abdominale, par plastie de l'estomac ou dérivation digestive. Elles étaient en général irréversibles et étaient calibrées une fois pour toutes. Elle ne furent pour ces raisons réservées qu'à un nombre de cas limité, et progressivement abandonnées. Le développement depuis une dizaine d'années des techniques de cœlioscopie en chirurgie digestive et l'intervention d'un système d'anneau gonflable ou dégonflable à volonté placé autour de l'estomac afin de réduire son volume, ont remis à l'honneur la chirurgie dans le traitement de l'obésité. Celle-ci est désormais moins agressive (récupération physique plus rapide, douleurs moindres, réduction du risque d'éventration), plus efficace car plus adaptée à chaque cas, et est réversible (il est possible, toujours par cœlioscopie, d'enlever l'anneau).

Comment ça marche ?

Le principe de base est celui d'un anneau gonflable (un peu comme une bouée) placé autour de l'estomac et relié à un petit réservoir placé sous la peau permettant par simple ponction à l'aiguille d'augmenter ou de diminuer le volume de l'anneau. Cet anneau divise l'estomac en deux parties. La poche supérieure ainsi créée est de petite taille. Elle se remplit très rapidement lors de l'ingestion des aliments. La sensation de faim est alors très vite stoppée. En conséquence, le volume total des aliments ingérés tend à diminuer progressivement, provoquant la perte de poids. Cet anneau est placé soit par laparotomie (en ouvrant la paroi abdominale) soit par cœlioscopie (sans ouvrir, en passant les instruments par des trous pratiqués dans la paroi abdominale et en effectuant l'intervention sous contrôle d'une caméra vidéo), le ventre étant au préalable gonflé par du gaz carbonique. Quelle que soit la technique, l'intervention est pratiquée sous anesthésie générale.

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Lundi 16 Octobre 2000 : 02h00
Source : 10è Congrès européen sur l'obésité, Anvers, 2000. Borys J.M. " La prise en charge de la surcharge pondérale " Le Quotidien du Médecin, pages spéciales de FMC, lundi 15 mai 2000. " Maigrir, c'est dans la tête " Apfeldorfer G. (Ed. Odile Jacob. Paris, 1997)
A lire aussi
Chirurgie de l'obésité : anneau gastrique et/ou by-passPublié le 10/11/2008 - 00h00

La chirurgie de l’obésité, ou chirurgie bariatrique, consiste à diminuer la taille de l’estomac afin de restreindre l’absorption des aliments. on peut ainsi réduire l’apport calorique journalier jusqu’à environ 40%. la chirurgie de l’obésité est une intervention réservée en cas...

Plus d'articles