Le chemin de l'école en toute sécurité

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 01 Mars 2005 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 03 Août 2016 : 15h55
-A +A
A partir de quel âge mon enfant peut-il faire seul le chemin de l'école ? Comment le sensibiliser aux dangers encourus à l'extérieur ? Comment lui apprendre un comportement de piéton « responsable » ?

Aller à l'école tout seul : pas avant l'âge de 8 ans !

Avant l'âge de sept ans, un enfant n'a pas les capacités d'assurer sa sécurité. Il est donc hors de question de le laisser prendre le chemin de l'école tout seul. En effet, sa perception de l'environnement est limitée. Certes, son champ de vision est identique à celui de l'adulte, mais il ne prend en compte que ce qui se passe devant lui, ignorant les côtés.

En plus, il ne fait pas la différence entre voir et être vu. Ainsi, lorsqu'il voit quelqu'un, il croit qu'on le voit aussi. Ensuite, il a du mal à estimer les longueurs et les distances, il confond taille et éloignement. Il n'est pas toujours en mesure de repérer d'où vient un bruit, d'isoler chaque son et de faire la différence entre un bruit immobile et celui par exemple d'une voiture se dirigeant vers lui. Et enfin, n'évaluant ni le temps ni la distance, il ne peut apprécier la notion de vitesse.

Au final, ce n'est qu'à partir de l'âge de huit ans, qu'en général, un enfant est prêt à se rendre seul à l'école. Bien entendu, cet âge théorique dépend de la maturité de l'enfant, mais également de la nature et de la durée du trajet.

Bien préparer le trajet de l'école avec son enfant

Ainsi, disons vers huit ans, on peut laisser un enfant accomplir seul un trajet court et très simple. Toutefois il est impératif de l'accompagner au préalable plusieurs fois afin de l'éduquer à ce trajet précis et de débuter l'apprentissage de l'autonomie.

Il doit notamment apprendre avec vous à marcher côté maison et non au bord du trottoir, à repérer les travaux et les endroits avec sorties de voitures (garages, parkings), à traverser les rues (sans courir, lorsque la signalisation l'y autorise - petit bonhomme vert-, et quand toutes les voitures sont à l'arrêt), ou encore à lui faire découvrir les risques en cas d'intempéries.

Bien évidemment, l'adulte étant l'exemple et le professeur, il est impératif qu'il respecte les règles qu'il inculque : ne marchez pas sur la route, ne slalomez pas entre les voitures, ne courez pas, traversez systématiquement sur les passages piéton et attendez l'apparition du petit bonhomme vert. Vous devez également lui apprendre à reconnaître les principaux panneaux.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 01 Mars 2005 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 03 Août 2016 : 15h55
A lire aussi
Les premiers trajets de votre enfant à vélo Publié le 01/10/2007 - 00h00

Avant de pouvoir se lancer à vélo sur la route et réaliser ses premiers trajets, un enfant doit passer par un apprentissage très progressif.Les parents jouent le rôle principal afin que leur enfant acquiert une bonne autonomie et qu'il respecte les règles à la lettre.

À vélo dans la ville Publié le 23/09/2011 - 09h32

Pour la promenade ou les déplacements en ville, le vélo c’est sympa. Reste qu’en l’absence de carrosserie pour protéger le cycliste, faire du vélo présente des risques, que l’on peut cependant limiter en respectant des consignes de sécurité... 

Plus d'articles