Les bons réflexes pour prévenir les noyades

Publié par Hopital.fr le Lundi 05 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 01 Septembre 2016 : 10h09
Les noyades accidentelles entraînent plus de 500 décès chaque année, et sont la deuxième cause de décès accidentel chez les enfants de moins de 6 ans. L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) rappelle les précautions à adopter en cas de baignade.

Les noyades en 2015

Entre le 1er juin et le 30 septembre 2015, 1 266 noyades accidentelles ont eu lie en France ; 436 ont été suivies d'un décès, soit plus d’un accidnet sur toirs : 18 % concernait des enfants de moins de 6 ans (226 noyades dont 29 décès) et 46 % des adultes de plus de 45 ans (568, dont 260 décès).

L'Institut de veille sanitaire (InVS) a analysé les circonstances de ces accidents au cours de son enquête " noyades " annuelle :

  • 241 noyades ont eu lieu en piscine privée (68 décès),
  • 62 en piscine publique (6 décès),
  • 157 en cours d'eau (115 décès),
  • 132 dans un plan d'eau (65 décès),
  • 637 en mer (167 décès),
  • 37 en d'autres lieux, baignoires, bassins (15 décès).

En piscine privée, les enfants de moins de 6 ans se sont noyés surtout à cause d'un manque de surveillance d'un adulte et de leur inaptitude à nager.

Dans les cours d'eau et plans d'eau, les noyades surviennent souvent après une chute, lors d'activités solitaires, ou après la consommation d'alcool.

En mer, les noyés étaient souvent des personnes résidant dans le département de noyade, de plus de 45 ans, ou des personnes ayant un problème de santé.

PUB

Quelques précautions utiles

Le risque de noyade peut être minimisé en suivant quelques règles simples :

- privilégier les zones de baignade surveillées ;

- à la plage, respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux vert, orange, et rouge ;

- éviter de se baigner en cas de trouble physique ;

- éviter de se baigner après avoir consommé de l'alcool ;

- éviter de se baigner après une longue période d'exposition au soleil ;

- ne pas lutter contre les vagues et le courant ;

- en cas de fatigue, s'allonger sur le dos pour se reposer et dégager les voies aériennes.

L'Inpes rappelle également que les jeunes enfants doivent être systématiquement surveillés par un adulte, qu'ils jouent au bord de l'eau ou qu'ils se baignent. Les dispositifs de sécurité des piscines ne remplacent pas la surveillance d'un adulte. Les enfants qui ne savent pas nager doivent être équipés d'un gillet de flotaison: les bouées et les matelas pneumatiques ne protègent pas de la noyade.

Publié par Hopital.fr le Lundi 05 Juillet 2010 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 01 Septembre 2016 : 10h09
A lire aussi
Depuis le 1er juin 2012 : deux noyades par jourPublié le 17/07/2012 - 07h36

Chaque année, l'Institut de veille sanitaire (InVS) mène une enquête « Noyades », du 1er juin au 30 septembre. Selon les premiers résultats intermédiaires, en un mois, 148 noyades accidentelles sont survenues, dont 73 ont mené au décès (soit 49%).

Attention aux noyades !Publié le 25/06/2003 - 00h00

En France en 2002, 409 personnes sont décédées par noyade. La majorité des cas sont des noyades accidentelles qui se sont produites en mer. Mais en bassin privé, 6 cas sur 10 concernent des enfants de moins de six ans.

Piscine privée : consignes contre la noyadePublié le 24/07/2006 - 00h00

Chaque année, les pouvoirs publics réitèrent la campagne de prévention de la noyade. Pour l'instant, les efforts n'ont pas encore porté leurs fruits comme en témoignent les résultats préliminaires de l'enquête noyade 2006. Souhaitons qu'un impact positif soit rapidement visible, avant la de...

Noyade été : déjà 109 décès depuis le 1er juinPublié le 16/07/2015 - 14h50

La baignade estivale s’est bien installée dans les habitudes des premiers plaisanciers grâce aux grosses chaleurs survenues dès ce début d’été, que déjà 275 noyades accidentelles sont recensées, et parmi elles, 109 décès. La prévention demeure la meilleure des protections. 

Plus d'articles