Noyades : déjà 550 incidents recensés depuis le 1er juin

© Adobe Stock

Avec les beaux jours, les Français et les Françaises ont fréquenté les plans d'eau. Comme chaque année, les autorités ont observé une hausse des noyades accidentelles depuis le début de l'été.

PUB

Bord de mer, rivières, bases de loisir... Les lieux ne manquent pas pour se rafraîchir lorsque les températures grimpent. En cette saison estivale, les Français.es ne s'y sont pas trompé.e.s.

Mais la prudence est, semble-t-il, restée au vestiaire, depuis le 1er juin. Dans le cadre d'une enquête thématique, Santé publique France a constaté un nombre élevé d'incidents au bord de l'eau.

Qu'elles soient accidentelles ou volontaires, 552 noyades ont été recensées depuis le début de la surveillance et jusqu'au 5 juillet. 121 de ces incidents ont été mortels.

En mer et en piscine

Pour l'heure, on peut affirmer que 257 noyades étaient accidentelles et 34 intentionnelles. Les investigations sont encore en cours sur les autres dossiers. Ce sont surtout les premières qui intéressent Santé publique France, car elles peuvent être empêchées.

PUB
PUB

La plupart des accidents se produisent en mer (40%) et en piscine (27%). Rien d'étonnant à cela : ce sont, de loin, les lieux les plus fréquentés de la population en période estivale. Suivent les cours d'eau (fleuves, rivières, etc) mais aussi les plans d'eaux et les baignoires.

Mais c'est sans doute le profil des noyés qui fournit le plus d'enseignement sur les moyens de prévention à améliorer. Car il met en évidence deux éléments : le manque de surveillance des enfants et le manque de prudence des adultes.

L'imprudence des adultes

Dans l'immense majorité des cas, ce sont des enfants de 0 à 5 ans qui se noient - principalement en piscine familiale. Un phénomène massif lié à un défaut de surveillance des parents ou des personnes en charge, mais aussi à des chutes ou à un défaut du dispositif de sécurité. Celui-ci est désormais obligatoire pour toutes les piscines dont le bassin est enterré.

En deuxième position des victimes de noyades, les adultes âgés de 25 à 44 ans. Les causes sont, cette fois, de nature variée : malaise, imprudence, mauvaise maîtrise de la natation... Le contexte explique qu'elles soient plus souvent mortelles. En effet, ces incidents se produisent plus souvent en mer ou en rivière qu'au sein d'une piscine privée.

Quelques conseils pratiques...

Chaque année, on estime que 500 personnes meurent par noyade de manière accidentelle. Des incidents qui peuvent être évités, à condition d'appliquer quelques conseils de prévention simples, mais efficaces. Ils s'appliquent à la fois aux adultes et aux enfants.

  • Ne jamais quitter un enfant des yeux lorsqu'il évolue près de l'eau;
  • Toujours équiper un enfant de brassards conformes (marquage CE ou NF 13138-1) s'il évolue près d'un plan d'eau;
  • Apprendre aux enfants à nager le plus tôt possible;
  • Apprendre soi-même à nager;
  • Se baigner en zone surveillée;
  • Tenir compte de sa forme physique avant d'aller nager;
  • Toujours prévenir un proche avant d'aller se baigner.
Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Jeudi 12 Juillet 2018 : 09h30
Source : Enquête NOYADES 2018 - Résultats intermédiaires, Santé publique France, 12 juillet 2018
Installation d'un dispositif de sécurité des piscines privées, Service-Public.fr, consulté le 11 juillet 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés