Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Avant de plonger dans un régime sans gluten …

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 11 Février 2015 : 22h44
Mis à jour le Jeudi 12 Février 2015 : 10h00
-A +A

… consultez un médecin pour savoir si vous avez une véritable intolérance au gluten, autrement dit une maladie cœliaque.

C’est ce que recommande l’AFDIAG, l’Association Française des Intolérants au Gluten.

Et pour cela, elle vient de lancer une campagne intitulée « Bien diagnostiquer l’intolérance au gluten » destinée aux médecins généralistes et à tous les professionnels de santé.

Une personne sur cent serait victime d’une véritable intolérance au gluten, c’est-à-dire d’une maladie cœliaque, et seulement 10 à 20 % sont identifiés.

Pourquoi cette campagne ?

Parce qu’il ne faut absolument pas débuter un régime sans gluten sans être certain du diagnostic d’une maladie cœliaque. L’absence de gluten de l’alimentation fausse ensuite les examens (dosage des anticorps et biopsies duodénales) indispensables pour détecter la maladie.

Si vous pensez avoir une intolérance au gluten, commencez par consulter votre médecin généraliste. Il fera d’abord une recherche d’anticorps propres à cette maladie, avec une simple prise de sang.

Si les résultats sont positifs, un gastro-entérologue devra alors pratiquer une biopsie sur la partie haute de l’intestin grêle pour détecter l’atrophie des villosités qui sont caractéristiques de la maladie cœliaque.

L’intolérance au gluten non cœliaque existe très certainement, mais à ce jour « il n’existe aucun rationnel scientifique clairement établi ». C’est ce qui est aussi précisé dans cette brochure.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 11 Février 2015 : 22h44
Mis à jour le Jeudi 12 Février 2015 : 10h00
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat