Allergie : retour annoncé des pollens de graminées

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Mai 2005 : 02h00
-A +A
La fraîcheur et la pluie ont temporisé l'activité des pollens des arbres les plus allergisants. Toutefois, la personne allergique n'est pas au bout de ses peines, car selon le bulletin prévisionnel du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), les graminées pourraient attaquer dès le début du mois de mai.

Si la pluie a calmé les pollens des arbres, le retour du soleil et la hausse des températures risquent de les réactiver (platane et bouleau). Dans tous les cas, les allergiques n'auront pas de répit puisque les graminées sont déjà annoncées pour début mai.

Trois grandes saisons polliniques

De janvier à octobre, on distingue trois grandes saisons polliniques. La saison des arbres, qui débute en janvier dans le sud de la France. Les pollens d'arbre les plus allergisants sont ceux du cyprès, du bouleau et du platane. L'allergie aux pollens d'arbre entraîne un effet d'amorce des réactions allergiques aux pollens de graminées, « effet priming ».La saison des graminées est la plus connue. Son point culminant se situe entre mai et juillet selon les régions.La saison des herbacées débute généralement pendant la saison des graminées et s'étend jusqu'en automne.

Les graminées, puisque c'est la prochaine saison pollinique que les allergiques vont devoir affronter, se composent de 9.000 espèces, dont 80 poussent en France. Les graminées, plantes largement représentées dans notre pays, présentent de longues feuilles étroites comme celles des herbes, insérées sur la tige ou en touffes, parfois de grande taille. Les fleurs sont groupées en épillets et forment ainsi une inflorescence. Les graminées peuvent comporter une seule fleur ou davantage. Leur potentiel allergisant est très élevé avec généralement un pic dominant en juin. Ce sont les agents principaux du rhume des foins, en raison du nombre important d'espèces différentes et de la succession de plusieurs périodes de floraison. On les trouve un peu partout, dans les prairies, les fossés, les bas-côtés, en forêt, sur les accotements des routes, dans les gazons et aussi dans l'eau.

Les graminées

Graminées fourragères : dactyles, phléole, ivraie, pâturin, fétuque, chiendent.Graminées céréalières : blé, avoine, maïs, seigle, orge.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Mai 2005 : 02h00
Source : Bulletin du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), avril 2005 ; " Le guide des allergies aux pollens ", Dr Pierrick Hordé, Ed. Flammarion.
A lire aussi
L'allergie au pollen Publié le 14/05/2001 - 00h00

On appelle pollinose ou allergie au pollen, une affection allergique provoquée par le pollen contenu dans les étamines et disséminés soit par le vent, soit par les insectes. Prédominante au printemps, l'allergie au pollen est la manifestation allergique la plus caractéristique. L'allergie au...

Allergie au pollen, mais quel pollen ? Publié le 29/03/2012 - 14h33

L’allergie au pollen touche actuellement environ 25% de la population et est responsable de rhinites appelées aussi « rhumes des foins », de conjonctivites, de crises d’asthme… Tous ces symptômes gênants et potentiellement graves peuvent durer plusieurs mois et engendrent de la fatigue,...

Plus d'articles