Allergie : pollens ,le grand retour

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 10 Mars 2007 : 01h00
-A +A
Avec les températures clémentes du mois de février, les pollens sont déjà de retour. Selon le bulletin Allergo Pollinique publié par le Réseau de surveillance des pollens, la vigilance s'impose en ce début de mars car la production et surtout la dispersion des pollens d'arbre sont élevées, entraînant des risques allergiques importants, particulièrement en région méditerranéenne et dans le Midi-Pyrénées.

Les températures supérieures aux normales saisonnières ont précipité la production des pollens d'arbre, lesquels commencent déjà à se disperser dans toute la France. Si le risque allergique d'exposition aux pollens est déjà très élevé dans la zone méditerranéenne et du Midi-Pyrénées, les autres régions ne sont pas épargnées. L'aulne et le cyprès commencent sérieusement à attaquer les personnes sensibles. Les pollens de noisetier, de frêne et de peuplier suivent de près. Le point sur la situation pollinique selon le dernier bulletin Allergo Pollinique du Réseau national de surveillance aérobiologique (Rnsa).

Floraison

Méditerranée : cyprès.Rhône-Alpes : cyprès, aulne, noisetier, saule.Est : noisetier, aulne, saule.Sud-ouest : cyprès, frêne, noisetier, peuplier, saule, aulne, bouleau, charme.Nord-ouest : noisetier, aulne, frêne, peuplier, cyprès.

Risque allergique et type de pollens

Nord Paris, Amiens, Rouen, Troyes : risque allergique moyen, cyprès puis aulne.Reims, Saint Quentin, Strasbourg : risque moyen, aulne puis cyprès.Lille, Saint-Omer : risque faible.Les relevés n'ont pas commencé dans les autres villes. OuestCholet, Orléans, Poitiers : risque moyen, cyprès puis aulne.Dinan, la Rochelle, Nantes : risque faible.Rennes, Saint-Brieuc : risque très faible.Centre-EstBesançon : risque moyen, cyprès puis noisetier.Chalon-sur-Saône, Dijon : risque moyen, cyprès puis aulne.Aurillac, Nevers : risque faible.Rhône-AlpesChambéry, Lyon : risque moyen.Saint Etienne : risque faible, noisetier puis aulne.Sud-ouestCastres, Perpignan : risque élevé, cyprès, aulne et frêne.Millau, Toulouse : risque moyen, cyprès puis aulne.Périgueux : risque moyen, aulne puis cyprès.Bordeaux, Pau : risque faible, aulne et cyprès.MéditerranéeAix-en-Provence, Avignon, Montpellier, Nîmes, Toulon : risque très élevé, cyprès puis frêne (sauf à Avignon, 3e position).Marseille : risque élevé, cyprès et frêne.Nice : risque élevé, cyprès et aulne.Ajaccio : risque moyen, cyprès et aulne.Gap : risque faible, cyprès et noisetier.Briançon : risque très faible.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Samedi 10 Mars 2007 : 01h00
Source : Réseau national de surveillance aérobiologique (Rnsa), bulletin Allergo Pollinique valable jusqu'au 9 mars 2007.
A lire aussi
L'allergie au pollen Publié le 14/05/2001 - 00h00

On appelle pollinose ou allergie au pollen, une affection allergique provoquée par le pollen contenu dans les étamines et disséminés soit par le vent, soit par les insectes. Prédominante au printemps, l'allergie au pollen est la manifestation allergique la plus caractéristique. L'allergie au...

Allergie au pollen, mais quel pollen ? Publié le 29/03/2012 - 14h33

L’allergie au pollen touche actuellement environ 25% de la population et est responsable de rhinites appelées aussi « rhumes des foins », de conjonctivites, de crises d’asthme… Tous ces symptômes gênants et potentiellement graves peuvent durer plusieurs mois et engendrent de la fatigue,...

L'allergie en 5 questions Publié le 14/04/2008 - 00h00

L'allergie est-elle une maladie héréditaire ? Peut-on devenir allergique aux pollens à tout âge ? Pourquoi y a-t-il de plus en plus de personnes allergiques aux pollens dans les villes ? Quel est le rôle de la météo ? Le Dr Patrick Rufin*, allergologue et pneumologue, apporte des réponses...

Plus d'articles