Alimentation des sportifs

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 10 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 05 Septembre 2013 : 16h06
Les sportifs ne sont pas à l'abri des erreurs nutritionnelles. Leur alimentation doit, avant tout, respecter les grands principes de l'équilibre.
PUB

Les sportifs de haut niveau ont généralement une alimentation personnalisée, en fonction de leur entraînement, des compétitions mais aussi de leurs goûts et de leur environnement. Ils bénéficient toujours des conseils d'un diététicien et d'un médecin du sport.

Ce n'est pas le cas des sportifs amateurs qui sont parfois mal informés et pensent que sous prétexte qu'ils font du sport, ils sont à l'abri de tout dérapage nutritionnel. Ce qui n'est pas sans conséquences sur leur santé.

Erreurs nutritionnelles et leurs conséquences

Bien des sportifs ont une alimentation déstructurée du fait des horaires d'entraînement généralement situés à l'heure du déjeuner ou le soir. Ce qui entraîne obligatoirement des grignotages.

Le piège des barres énergétiques

Ces grignotages, pris par crainte de coup de pompe ou pour récupérer, sont le plus souvent à base de produits sucrés et gras, style barres énergétiques, et sources de déséquilibre nutritionnel. Les barres énergétiques ainsi d'autant plus volontiers consommées par les sportifs lorsqu'elles ont une image diététique pour cause d'inutile enrichissement en vitamines, apportent trop de glucides simples à indice glycémique élevé et de lipides. Absorbées avant le repas, elles coupent l'appétit au détriment des céréales (qui apportent des glucides complexes), des légumes et des fruits et aussi des produits laitiers indispensables pour le quota de calcium.

Hydratation en eau souvent insuffisante

On observe aussi souvent une mauvaise hydratation chez nombre de sportifs et surtout lorsqu'ils consomment des boissons sucrées ou des boissons énergétiques plutôt que l'indispensable eau pure. Ce manque d'eau fatigue inévitablement et peut susciter des crampes.

PUB

Alimentation lors du sport loisir

Quand l'activité sportive ne dépasse pas 3 à 4 heures en tout dans la semaine, à raison de 1 à 3 fois par semaine, les besoins nutritionnels ne sont pas vraiment modifiés.

Il suffit donc d'avoir une alimentation équilibrée en fonction de ses besoins énergétiques, en faisant trois repas par jour et surtout en écoutant son corps.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 10 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 05 Septembre 2013 : 16h06
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles