Vitamine C et rhume, la fin d'une croyance populaire

Selon une croyance populaire, une petite cure de vitamine C avant l'hiver prévient les affections hivernales. Cette relation est de nouveau clairement démentie par les résultats d'une étude australienne.
PUB

La vitamine C ne prévient pas les rhumes

A l'approche de l'hiver, nombre de personnes accentuent leurs apports en vitamine C, dans l'espoir d'éviter les rhumes et autres affections hivernales.

Cet effet a été de nouveau démenti par une analyse australienne de la littérature. Plus d'une cinquantaine d'études portant sur ce thème, datant de 1944 à 2004, ont été examinées.

PUB
PUB

Les auteurs concluent que la prise de vitamine C ne réduit pas le risque d'être victime d'un rhume.

Notons que dans certaines études, les doses de vitamine C consommées allaient jusqu'à 2 grammes par jour.

La vitamine C est-elle totalement inutile vis-à-vis du rhume ?

Toutefois, les personnes qui, malgré la prise de vitamine C, ont attrapé un rhume, présentaient une affection d'une durée plus courte. Mais attention, cette réduction de la durée est très peu significative, inférieure à 10%, ce qui représente l'équivalent d'à peu près une demi-journée.

Et de plus, elle n'est effective qu'en prévention, c'est-à-dire si la vitamine C est prise régulièrement avant l'apparition des premiers symptômes du rhume. Une fois le rhume déclaré, c'est trop tard.

Selon les auteurs, cet effet biologique observé contre celui d'un placebo est mineur et « discutable ».

Publié le 02 Août 2005 | Mis à jour le 23 Octobre 2015
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : PloS Med.
Voir + de sources
, vol 2, n°6, juin 2005.