La vie de couple fait prendre 2 kg !

Publié le 21 Juillet 2015 par Rédaction E-sante.fr
A priori, la vie de couple fait grossir. Selon cette étude allemande menée dans une dizaine de pays européens, les personnes qui vivent en couple pèsent en moyenne 2 kilos de plus que les célibataires. La façon de s’alimenter et de se bouger pourrait expliquer cette différence sur la balance.
PUB

La vie de couple fait grossir

Cette étude a porté sur plus de 10.000 personnes habitant en Autriche, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Russie, Espagne ou Royaume-Uni. Si les travaux précédents ont montré une longévité accrue chez les personnes mariées, notamment en raison d’un moindre risque cardiovasculaire, en revanche, côté poids, le bénéfice n’est pas au rendez-vous pour les amoureux. En effet, par rapport aux célibataires, les personnes en couple (mariées ou non) ont un IMC plus élevé se traduisant en moyenne par 2 kg de plus. Les hommes et femmes célibataires affichent respectivement un IMC de 25,7 et 25,1, tandis que les couples passent à 26,3 pour les hommes et 25,6 pour les femmes.

PUB
PUB

Un laisser-aller dans les comportements des couples ?

Une fois en couple, un certain degré de « laisser-aller » s’installerait-il ? Selon les auteurs de cette étude, de nouvelles habitudes alimentaires s’installent, les couples consommant plus de produits régionaux et bio, et moins de plats préparés, mais a priori en plus grandes proportions puisque cette alimentation plus saine que celles des célibataires les fait grossir... Dans tous les cas, les personnes en couple font aussi moins de sport que les célibataires.

Alors un conseil, pour continuer à plaire à votre moitié, ne vous laissez pas aller, d’autant plus que vos efforts auront non seulement des effets sur votre silhouette, mais aussi sur votre santé. De bonnes habitudes à partager à deux.

##2915/Comment calculer mon IMC et mon poids idéal ?##

Source : Mata J. et coll.,  Higher body mass index, less exercise, but healthier eating in married adults: Nine representative surveys across Europe,  Social Science & Medicine, Volume 138, August 2015, Pages 119–127, http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0277953615003330.
PUB

A lire aussi

Les différentes causes de la prise de poids

Conception : le poids du père est aussi un facteur de fertilité à considérer

Masturbation : vrai/faux sur 10 idées reçues

Surpoids et obésité : toute la vérité !

Pour maigrir, prenez les transports en commun !

Calcul de l'IMC : les différences hommes/femmes

Plus d'articles