Trop de cholestérol : quels symptômes ?
Sommaire

Alors quand faire doser son cholestérol ?

Le dosage du cholestérol repose sur une simple prise de sang à jeun (après 12 heures sans ingestion de nourriture et boisson).

On peut mesurer letaux de cholestérol total, le taux de HDL-cholestérol (« bon » cholestérol) et le taux de triglycérides, tandis que l’on calcule le taux de LDL-cholestérol à partir des valeurs précédentes.

On recommande de faire doser son cholestérol une première fois avant l’âge de 30 ans pour dépister les hypercholestérolémies familiales. Ensuite, le bon rythme est tous les 5 ans jusqu’à 50 ans puis tous les 3 ans au-delà, car les artères se durcissent naturellement avec le vieillissement. En cas de diabète, le taux de cholestérol est à doser tous les ans au minimum.

Les minces aussi peuvent avoir trop de cholestérol !

Si le surpoids et l’obésité augmentent le risque d’avoir trop de mauvais cholestérol en raison d’une alimentation déséquilibrée, les personnes minces peuvent aussi souffrir d’hypercholestérolémie et il s’agit alors le plus souvent d’un phénomène familial…

En plus de l’âge et du diabète, il existe d’autres facteurs de risque qui peuvent amener à surveiller plus attentivement son taux de cholestérol : antécédent familial de maladie coronaire précoce, tabagisme, hypertension, surpoids (ou obésité), tour de taille excessif, etc.

On retiendra que ce qui caractérise l’excès de cholestérol est justement l’absence de symptôme. C’est pourquoi un contrôle régulier s’impose !

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Fédération française de cardiologie, www.fedecardio.com. Ansm, Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique.