Triglycérides élevés : symptômes et alimentation

Publié le 01 Août 2018 par La Rédaction E-Santé
Avec le cholestérol, les triglycérides constituent les principales graisses contenues dans l’organisme. S’ils sont indispensables à la production énergétique, ces acides gras peuvent impacter la santé lorsqu’ils affichent un taux excessif. Quels sont les symptômes générés par des triglycérides élevés ? Quelle alimentation mettre en place ?
PUB
© Istock

Comment détecter des triglycérides élevés ?

Malheureusement, l’élévation excessive du taux de triglycérides dans le sang n’occasionne aucune manifestation clinique probante. C’est d’ailleurs ce qui les rend particulièrement dangereux. En effet, une concentration anormale de lipides constitue l’un des principaux facteurs de risque d’accident cardiovasculaire (AVC, infarctus du myocarde…). Seul un dosage régulier permet ainsi de vérifier la normalité du taux de triglycérides chez les personnes présentant un risque accru : les fumeurs, les personnes âgées, les personnes en surpoids ou obèses, les femmes sous contraceptif oral, les personnes alcooliques… Les valeurs normales sont comprises entre 1,8 et 2,2 mmol/L.

PUB

Que faire en cas de triglycérides élevés ?

Pour faire baisser le taux de triglycérides chez leur patient, les médecins préconisent, dans un premier temps, l’adoption de mesures hygiéno-diététiques s’articulant autour : 

PUB
  • d’un régime alimentaire pauvre en graisses et en sucres ;
  • d’une pratique physique régulière ; 
  • d’une hygiène de vie plus saine : arrêt du tabac, diminution de l’alcool…

Si ces précautions ne suffisent pas à régulariser le taux, un traitement médicamenteux à base de statines, de fibrates ou d’acide nicotinique peut être mis en place.

Triglycérides élevés et alimentation

Quel régime adopter précisément pour faire diminuer un taux trop élevé de triglycérides ? L’alimentation a un impact direct sur le taux de triglycérides. Pour se protéger des risques d’accidents vasculaires comme l’AVC ou encore l’infarctus du myocarde, il est nécessaire de suivre un régime anticholestérol et anti-triglycérides

En pratique, éviter : pain blanc, sodas, jus de fruits, pâtisseries, bonbons et alcool, car ils sont riches en sucres rapides. Charcuterie et préparations industrielles sont également à bannir pour protéger sa santé vasculaire.

En revanche, les sucres lents étant bien meilleurs pour l’organisme, il est indispensable d’inscrire les légumineuses au menu, car elles contiennent ces sucres complexes bénéfiques.

La rédaction vous recommande sur Amazon :