Le training autogène de Shultz, une méthode de relaxation éprouvée

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 02 Août 2005 : 02h00
Cette méthode de relaxation provient au départ de l'hypnose ! Le principe, c'est la constatation par Shultz qu'une personne peut s'auto-influencer et pratiquer des autosuggestions. Il s'agit donc d'utiliser cette capacité pour se relaxer. D'ailleurs, l'expression training autogène signifie à peu près « s'entraîner soi-même ».
PUB

Le principe de la méthode tient en trois niveaux :Adopter une posture de relaxation. Il peut s'agir d'une position assise sur un tabouret, dans un fauteuil avec des accoudoirs (le dos et les bras sont maintenus), ou encore allongé sur le dos.Se parler à soi-même en trois étapes. La première étape consiste à penser : « Je suis entièrement calme », à se le répéter, à laisser couler les pensées parasites pour arriver à un état de bien-être. La seconde étape est de se dire à soi-même « je suis très lourd, mon bras droit est lourd, mon bras gauche est très lourd, mon corps se relâche, se détend », jusqu'à ce que vous sentiez votre corps entier très lourd, très détendu.La troisième étape est celle de la chaleur. Mon corps est chaud, mon bras droit est chaud jusqu'à ce que vous sentiez une vague de chaleur.Observer ce que vous ressentez. C'est peut-être l'étape la plus importante !

En effet, cette méthode est progressive. Quand on commence, il est conseillé de s'entraîner seulement quelques minutes par jour, cinq minutes peut-être pour pratiquer la première étape en autosuggestion de calme. Puis, une fois que cela est acquis, que l'on en ressent les effets, on peut y ajouter la seconde étape Petit à petit, il est possible de pratiquer une demi-heure de relaxation sans trouver cela trop long !

Que peut-on en attendre ?

PUB
PUB

Un effet évident sur le stress, l'anxiété, les angoisses, mais aussi sur toutes les maladies psychosomatiques, celles dans lesquelles le corps réagit aux émotions. Et l'on sait, à l'heure actuelle, que le psychisme agit sur le corps, quelle que soit la maladie !Ainsi, en cas d'hypertension artérielle, d'asthme, d'insomnie, de migraine cette méthode s'avère souvent très bénéfique.

L'avantage du training autogène, c'est qu'il est extrêmement simple. Il est tout à fait possible de se former en achetant un livre et de se débrouiller seul. C'est un plus immense, car cela ne coûte pas cher et ne vous prend pas beaucoup de temps par rapport à une méthode où vous devez aller en cours !L'inconvénient, c'est que si vous êtes extrêmement stressé ou déprimé, vous aurez du mal à le pratiquer ou cela vous sera même impossible. En effet, se dire « je suis extrêmement calme » quand on se sent très angoissé, ce n'est pas simple !

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 02 Août 2005 : 02h00
Source : Le training autogène de J.H. Shultz aux éditions PUF psychiatrie ; Le training autogène progressif de Yves Ranty aux éditions PUF ; Le Training autogène : Vivre sans tension de Hannes Lindemann, aux éditions Guy Trédaniel.
PUB
PUB
A lire aussi
Les 10 conseils anti-stress auxquels on ne pense pasPublié le 25/03/2015 - 18h31

Le stress, il en faut, mais pas trop ! Accélération du rythme cardiaque, sentiment de malaise, angoisse, transpiration excessive, troubles du sommeil, irritation, etc., à chacun sa façon d’exprimer son stress selon les situations.Mais ne vous laissez pas submerger. La gestion du stress, ça...

Quand le stress devient chronique…Publié le 30/03/2015 - 15h02

Le stress est une réaction naturelle devant une situation ou un événement pouvant nous mettre en danger. Il s’agit donc d’une alerte efficace pour nous inciter à réagir et à nous adapter. En cela, le stress est une bonne chose. Mais quand il devient chronique, tout change.

Une mauvaise respiration peut déclencher une phobiePublié le 17/02/2015 - 07h49

Nos émotions ont une action sur notre respiration. Détendus, nous respirons lentement et tranquillement. Stressés, notre respiration s’accélère et se fait plus superficielle. En sens inverse, notre manière de respirer influence nos émotions. Nous pouvons donc apprendre à respirer de...

Tics et tremblementsPublié le 31/05/2001 - 00h00

Les tics et les tremblements sont des mouvements incontrôlables du corps.Cependant, il ne faut pas les confondre.

Plus d'articles