Le tonus des quinquagénaires

Pour conserver sa vitalité et son tonus, il faut éviter les infections et donc prendre soin de son système immunitaire. C'est vrai quel que soit l'âge et en particulier après 50 ans. Pour pallier d'éventuelles carences en micronutriments, il est alors indispensable de revoir ses habitudes tant en terme d'hygiène et de diététique.
PUB

Après 50 ans, pourquoi le corps a-t-il besoin d'un supplément de vitamines ?

Les changements physiologiques qui s'opèrent à la cinquantaine entraînent une carence en vitamines et ce, pour trois raisons essentielles :- D'abord, on a souvent moins d'appétit. Comme on mange un peu moins, on absorbe moins de vitamines alors que les besoins sont toujours les mêmes. - Ensuite, physiologiquement, le corps assimile moins bien les vitamines.- Enfin, parce que la vitamine D n'est produite que sous l'effet des ultraviolets, et qu'après 50 ans, on va moins souvent au soleil. Dès lors, même lorsqu'elle est équilibrée et diversifiée, l'alimentation ne parvient pas toujours à apporter à l'organisme toutes les vitamines dont il a besoin et des suppléments en vitamines et oligoéléments peuvent s'avérer nécessaires afin d'augmenter ses performances physiques et mentales.

PUB
PUB

Senior : quelles vitamines ?

La plupart des vitamines B et la vitamine C, de même que certains minéraux comme le calcium sont indispensables. On les trouve en général dans les complexes multivitaminés qui, parfois, contiennent également d'autres composants comme le ginseng qui permet à l'organisme de mieux résister aux baisses de tonus. Pour être efficace, une cure - préconisée au début de l'hiver mais aussi à n'importe quelle autre période de l'année en cas de fatigue - doit durer entre six et huit semaines afin de laisser le temps aux vitamines d'agir, de pallier les carences. Et même si l'on ressent ses effets bénéfiques au bout de quelques semaines, elle ne doit pas être interrompue. Parallèlement, la pratique d'un exercice physique, de préférence en plein air, associée à un sommeil réparateur aura sur le système immunitaire et la santé en général une action des plus bienfaisantes.

Publié le 14 Octobre 2005
Auteur(s) : Genovefa Etienne, journaliste santé