3 conseils pour prévenir le vieillissement du cerveau

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Septembre 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 11 Mai 2017 : 15h09

Nous souhaitons tous profiter de l'augmentation de l'espérance de vie, à condition d'être en forme physiquement et intellectuellement. Si la prévention des grandes maladies a fortement progressé, qu'en est-il de la prévention du vieillissement du cerveau ? Que peut-on faire pour empêcher notre cerveau de vieillir ?

© Fotolia
PUB

1) Pour prévenir le vieillissement du cerveau, pratiquez une activité physique régulière

Inutile de vous transformer en athlète de haut niveau. Votre activité peut être d'intensité modérée, ce qui compte avant tout, c'est la régularité. C'est ainsi que 30 minutes de marche active tous les jours, c'est déjà très bien. En quoi le sport peut-il prévenir le vieillissement cérébral ? L'activité musculaire stimule la production de facteurs trophiques (nutritifs) indispensables au bon fonctionnement du cerveau. Mais la pratique physique favorise également la circulation sanguine et ainsi l'irrigation du cerveau (et de tous les organes), ce qui est essentiel pour bien nourrir les neurones.

PUB
PUB

2) Nourrissez judicieusement votre cerveau

La quantité, la nature et la qualité des nutriments apportés par la circulation sanguine jusqu'au cerveau dépendent de votre alimentation. Quels sont les besoins nutritifs du cerveau ? Il a besoin de lipides, mais pas de n'importe lesquels, essentiellement des oméga-3 (poisson 2 fois par semaine, huile de colza). Il a également besoin de beaucoup d'énergie. Or s'il ne représente que 2% du poids du corps, il consomme 20% de l'énergie. Il faut donc apporter du glucose, sous forme de pain, de pâtes, etc. Et enfin, le cerveau a besoin d'être oxygéné, phénomène assuré par la circulation sanguine et les globules rouges. Ces derniers requièrent du fer, cet élément que l'on trouve essentiellement dans le boudin noir (à consommer une fois toutes les 2 semaines) sinon dans les viandes et les poissons. A noter que la consommation d'alcool est à éviter pour le cerveau. A la longue et à dose non modérée, l'alcool est délétère pour les neurones.

Une consommation régulière de cinq fruits et légumes par jour est également à se rappeler, car riches en antioxydants, ils permettent de lutter contre la production de radicaux libres en excès qui sont toxiques pour les neurones.

A lire aussi : Quels aliments consommer pour booster notre cerveau ?

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 22 Septembre 2008 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 11 Mai 2017 : 15h09
Source : 5e Forum scientifique de l'UNESCO, " longévité et qualité de vie : les dernières avancées scientifiques pour ' vieillir jeune ' ", interventions du Pr Jean Mariani (neurobiologiste) et du Dr Jean-Marie Bourre (nutritionniste), 16 septembre 2008.
PUB
PUB
A lire aussi
Quels aliments consommer pour booster notre cerveau ?Publié le 24/08/2016 - 12h51

A la rentrée, c’est sûr, nos neurones vont se remettre à carburer à cent à l’heure. Pour les préserver du stress, de surmenage ou de la déprime, une solution : chouchoutez votre assiette car certains aliments sont particulièrement bons pour le cerveau. Alors pourquoi s’en priver ?

AIT : vivre après une attaque cérébralePublié le 02/03/2009 - 00h00

L'accident ischémique transitoire (AIT), ou attaque cérébrale, est un mini-accident vasculaire cérébral (AVC). L'important, après ce type d'accident est de mettre en place des mesures préventives pour éviter la récidive et la survenue d'un véritable accident vasculaire cérébral, voire...

Mémoire : 10 conseils pour l’entretenir toute sa viePublié le 12/04/2017 - 09h00

Depuis notre naissance, la mémoire est notre meilleure ennemie. Bien qu’intimement liée au développement cérébral pour tous les humains, nous ne sommes pas égaux face à elle. Et lorsque nous avançons en âge, les choses se compliquent ! Mais pas de panique : si nous passons notre temps...

Plus d'articles