Tokophobie ou peur d’accoucher : des conséquences graves pour la mère et l’enfant

Publié le 21 Juin 2019 par Johanna Amselem, journaliste santé
Validé par : Valérie Sengler, Psychanalyste
Certaines femmes éprouvent une peur panique concernant l’accouchement. 14% de la gent féminine serait concernée. Valérie Sengler, psychanalyste, explique comment cette phobie impacte la grossesse et compromet le lien mère/enfant.
© Istock

Plus d’une femme sur 10 ont une peur panique d’accoucher

Jusqu'à 14% des femmes souffriraient de tokophobie. Ce nom barbare désigne un mal méconnu, la phobie de l’accouchement. Si la grande majorité des femmes redoute ce moment intense et inconnu, pour certaines il s’agit d’une peur insurmontable.

“La tokophobie se décline en trois formes. Tout d’abord, elle concerne les femmes qui n’ont jamais été enceintes. Et justement, pour éviter de le devenir, elles cumulent les contraceptifs jusqu’à se rendre malades. La deuxième catégorie regroupe les femmes qui ont déjà accouché et pour qui cet événement a été un traumatisme. Elles ne veulent pas revivre ce moment et donc, ne plus accoucher. La dernière catégorie est celle des femmes qui sont enceintes et qui ont un stress prénatal décuplé. Elles ne peuvent pas accoucher”, explique Valérie Sengler, psychanalyste à Paris et à Saint-Mandé.

Pour les femmes dont l’accouchement s’est mal déroulé, il faut traiter le traumatisme. Dans certains cas, elles ont failli mourir, perdre leur enfant ou il est né avec une maladie, une malformation… Autant de situations traumatisantes qu’il convient d’identifier et de soulager avec une thérapie spécifique. ”Pour les femmes qui n’ont jamais eu d’enfant ou qui en attendent un, la tokophobie révèle souvent un abus sexuel dans l’enfance, un viol. En effet, le bébé doit passer par le vagin mais la femme associe, inconsciemment, cette zone à son propre traumatisme. La naissance est alors une manière pour elles de revivre leur agression”, précise la spécialiste.

Parfois, les femmes tokophobes font également des dénis de grossesse. Elles ont aussi recours à plusieurs interruptions de grossesse afin de ne pas accoucher. Pour elles, la césarienne représente une solution pour éviter d’accoucher. Elle leur permet d’éviter le processus physique de la mise au monde.

Mots-clés : Accouchement, Phobie, Peur