Interview : A l'accouchement, les papas aussi peuvent participer

Publié le 12 Février 2003 par Psychonet Production
Entre ceux qui tournent de l'oeil et ceux qui perdent leur libido, les papas ne sont pas toujours préparés à assister à l'accouchement. Gérard Strouk, gynécologue-obstétricien, rappelle qu'il ne s'agit pas d'un spectacle et que l'essentiel, c'est de participer.
PUB

e-sante : Les papas doivent-ils assister à l'accouchement ?

Gérard Strouk : Ils ne s'agit pas d'un devoir. Ils font ce qu'ils ont envie de faire. Il n'y a aucune obligation.

PUB

e-sante : Vivre un accouchement peut-il être mal vécu par le père ?

PUB

Gérard Strouk : Beaucoup de papas ont peur de ne pas tenir le coup. Certains me disent « je vais m'évanouir ! ». La vue du sang en effraie plus d'un. Mais l'accouchement n'est pas un spectacle. Moi aussi je ne me sens pas bien à la vue d'une scène difficile, à la télévision par exemple. Si on met le papa dans un coin avec sa blouse, en spectateur, c'est ce qu'il va se passer. Mais s'ils participent à la naissance de leur enfant et aident leur femme à accoucher, ils seront sûrement moins mal à l'aise.