La hausse des naissances : +4,7% en 2000

La France se place en tête de l'Union européenne avec une progression de la natalité de 4,7% en 2000, suivie de l'Italie (4,3%) et de l'Irlande (3,7%), alors qu'inversement d'autres pays régressent, notamment l'Allemagne, le Royaume Uni et la Finlande, qui accusent une diminution record de 3%. Dans le même temps, la mortalité recule avec un gain de trois mois de l'espérance de vie.
PUB

En 2000, la démographie française s'est accrue de 4,7%. Avec 778.900 naissances (soit 34.800 de plus qu'en 1999) et 538.300 décès, on observe un accroissement naturel de 240.000 personnes. Sans noter de « pic » particulier autour du 1er janvier 2000, cette hausse a été constante sur l'ensemble de l'année. Paradoxalement, le nombre de femmes en âge de procréer s'amenuise (entre 15 et 49 ans), mais la fécondité s'accroît en retrouvant son niveau des années 80 avec 1,9 enfants par femme contre 1,8 l'année précédente. Elle augmente particulièrement chez les femmes de plus de 30 ans, l'âge moyen à la maternité atteignant aujourd'hui 29,4 ans.

PUB
PUB

Un nombre de mariages jamais égalé depuis 17 ans !

En dépassant les 300.000, le nombre de mariages retrouve son taux des années 80. Après être descendu jusqu'à 4,4, le taux nuptial remonte à 5,2 mariages pour 1.000 habitants. L'amélioration de la conjoncture économique relançant l'intérêt « fiscal » du mariage est évoqué, mais reste à savoir si cette croissance, qui succède à une baisse interrompue depuis une trentaine d'année, va se poursuivre.

Une baisse des décès, cachée mais réelle

La régression du nombre de décès n'est que de 0,6%, mais en tenant compte du vieillissement de la population, on attendait inversement 6.500 décès de plus qu'en 1999. Cette diminution provient essentiellement d'une baisse de la mortalité entre les âges de 55 à 65 ans chez les hommes et de 75 à 85 ans chez les femmes. Ainsi, l'espérance de vie s'est accrue de trois mois. En atteignant 75,2 ans pour les hommes et 82,7 ans pour les femmes, la France est là encore championne d'Europe puisque l'espérance de vie européenne moyenne en 1999 était respectivement de 74,6 ans et de 80,9 !Après une chute ininterrompue depuis 50 ans, la mortalité infantile se stabilise autour de 4,4 décès d'enfants de moins de 1 an pour 1.000 naissances.Et enfin, les centenaires, au nombre de 9.000 contre une centaine en janvier 1901, sont en hausse. Bravo la France !

Publié le 05 Mars 2001
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : INSEE première, n°757, février 2001.