Tokophobie ou peur d’accoucher : des conséquences graves pour la mère et l’enfant
Sommaire

Tokophobie : les solutions

Tokophobie ou peur d’accoucher : des conséquences graves pour la mère et l’enfant© Istock

Comme toutes les phobies, la tokophobie doit être prise au sérieux. “Je lis parfois qu’il faut faire participer les patientes à des cours de préparation à l’accouchement. C’est une aberration car ces cours vont mettre la femme en contact direct avec l’objet de sa phobie et ainsi accentuer dramatiquement celle-ci !”, martèle la psychanalyste. Alors, pour tenter d’apaiser la future mère il existe certaines thérapies.

L’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une technique de désensibilisation des chocs émotionnels grâce aux mouvements oculaires.

Il est également recommandé de réaliser un travail psychanalytique avec un professionnel. “Avec certaines femmes, j’utilise en plus de l’EMDR, la thérapie transgénérationnelle car il est possible de ressentir physiquement un abus sexuel subi par une arrière-grand-mère. Une femme peut donc porter le traumatisme vécu par une femme de sa famille, traumatisme qui n’a pas été nommé et qui lui a été transmis inconsciemment”, énonce Valérie Sengler.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Accouchement, Phobie, Peur