Tir à l'arc

Sport de précision et de concentration, le tir à l'arc permet de développer l'équilibre et la maîtrise de soi. Par ailleurs, bien qu'ayant une image ludique, il constitue un véritable sport qui réclame à l'instar des autres, une bonne condition physique, un matériel adapté et un bon entraînement.
PUB

Le corps entier est sollicité

S'il est évident que le tir à l'arc permet de développer le haut du corps, il le fait de façon harmonieuse, car que l'on soit droitier ou gaucher, les muscles des deux côtés sont mobilisés. Les muscles en jeu sont ceux du dos, des épaules, de l'abdomen et des bras. Les muscles des cuisses sont également sollicités (ischio-jambiers et fessiers). Enfin, les tendons des membres supérieurs sont utilisés par le tireur à l'arc. On voit que l'ensemble du corps est mis à contribution. Une bonne condition physique générale est donc nécessaire, d'autant plus qu'il n'y a pas que les muscles qui sont indispensables, mais également des capacités de concentration et de calme que seul un organisme en forme peut fournir.

PUB
PUB

Conseils aux débutants

Un bon échauffement se fait d'abord sans l'arc. Il concerne les épaules, les bras et la région cervicale. Il se fait ensuite avec l'arc. Un stretching musculaire doit être fait avant et après la séance de tir. Une relaxation est nécessaire entre chaque volée de flèches. Les séances ne doivent pas durer plus d'une heure. Enfin, il faut penser à bien s'hydrater pour éviter les coups de chaleur.

Publié le 05 Novembre 2003
Auteur(s) : Dr Renaud Guichard, chirurgien