Sports extrêmes, pourquoi ?

Le saut à l'élastique, ça m'horrifie, et le parachute, ça me fait cauchemarder rien que d'y penser ! Suis-je lâche pour autant, est-ce que je fais partie des gens qui n'osent pas affronter leurs peurs ? Pas spécialement ! Saut à l'élastique, surf sur des vagues hautes comme des montagnes, saut en parachute, certaines personnes sont attirées par ces sports qui provoquent des émotions violentes. Et ce n'est pas spécialement de courage dont il s'agit !
Publicité

Un des buts de ces sports est de provoquer des fortes poussées d'adrénaline ressenties comme très positives.Si certains ont horreur d'imaginer ces sensations, c'est que ces personnes seraient plus sensibles aux émotions que la plupart du commun des mortels. Cette sorte d'hypersensibilité émotionnelle ferait que les sensations entraînées par ces sports dits extrêmes seraient pour eux insupportables.

Si vous fuyez ce genre d'activités à frissons, c'est donc sans doute que vous, les émotions, vous en avez suffisamment. Il est probable que vous sachiez très bien apprécier les petits plaisirs, comme vous laissez toucher par des choses plus tristes. C'est votre sensibilité qui fait que vous vous sentez vivant, vous vous sentez exister sans avoir besoin de rechercher des situations rocambolesques !

Publicité
Publicité

La recherche de ces émotions extrêmes peut même parfois s'apparenter à une consommation de drogue : à partir du moment où comme certains sportifs particulièrement « accros », on se sent vraiment vivant uniquement dans les moments de « shoot » d'adrénaline. On peut passer à côté de la vraie vie !

Alors, pas de complexe si vous êtes très sensible, c'est que vous êtes perméable à la vraie vie. Et vous ressentez peut-être plus de sensations au jour le jour qu'un champion de ski extrême en train de descendre une pente à 45 % et de risquer sa vie !

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 26 Mai 2004 : 02h00