A-t-on découvert le gène de la longévité ?

En examinant le patrimoine génétique de personnes âgées de plus de 90 ans, des chercheurs américains ont découvert un groupe de gènes commun à un grand nombre de centenaires. Ce trait génétique pourrait-il jouer un rôle dans leur exceptionnelle longévité ?
PUB

En examinant la composition du génome de 308 sujets de plus de 90 ans appartenant à 137 familles comprenant parmi ses membres au moins une personne âgée de plus 98 ans, une équipe de chercheurs américains a identifié des similitudes sur une section du chromosome 4 chez ces personnes.

PUB
PUB

Selon ces résultats, il existe probablement des gènes exerçant une influence sur la capacité à atteindre un âge extrêmement avancé. Cette découverte ouvre une voie de recherche qui pourrait permettre de comprendre les cheminements cellulaires déterminant dans le vieillissement. L'un des objectifs serait de mieux cerner le fonctionnement de ce gène pour fabriquer des molécules aux effets identiques. Elles pourraient ainsi être utilisées afin de réduire les risques de maladie et d'augmenter l'espérance de vie.

Publié le 28 Août 2001
Auteur(s) : Dr Philippe Presles