Senior attitude

Excepté leur corps qui leur joue des tours, la plupart des seniors se considèrent encore jeunes. Et cette sensation est un excellent moteur. Reste qu'il faut se plier à de nombreuses règles mais celles-ci permettent de rééquilibrer la balance des avantages et des inconvénients : dépistage, médicaments, examens, suivi, alimentation, exercice physique, de mémoire…
PUB

1) Pourquoi recommande-t-on aux seniors de boire du thé et des tisanes ?Pour les bienfaits des plantes.Pour lutter contre la déshydratation.Certes, les bienfaits des plantes et des antioxydants contenus dans le thé ne sont pas négligeables et il convient de choisir celles qui conviennent le mieux à l'état de santé, mais le premier argument de la consommation de ces boissons chaudes est de participer à la lutte contre la déshydratation. La sensation de soif chez les seniors est souvent trop discrète, même en période de fortes chaleurs. 2) Passé un certain âge, inutile de surveiller l'aiguille de sa balance.Faux.La dénutrition est très fréquente (3 à 5% des seniors à domicile et 30% des seniors en institution). Maladies inflammatoires, infectieuses, dépression, démence, solitude, ressources tout contribue à la dénutrition. Le meilleur indicateur de cet état étant le poids, il est recommandé de se peser très régulièrement à domicile voire de tenir une courbe de poids. Une perte de 2kg en un mois doit alerter. 3) Les compléments alimentaires sont fortement déconseillés aux seniors.Faux. Les principaux besoins le sont en antioxydants, substances qui aident à lutter contre le stress oxydatif à l'origine du vieillissement cellulaire. Les seniors en manquent souvent car leur alimentation est souvent peu suffisante en quantité et en variété, d'une part et car leurs besoins sont accrus en raison de leur âge et leurs troubles de santé, tous générateurs de stress oxydatifs. Certaines situations nécessitent donc une supplémentation par cure ne dépassant pas 20 ou 30 jours. 4) Tout problème de mémoire révèle une maladie d'Alzheimer.Faux.La dénutrition entraîne des troubles de la mémoire qui n'ont rien à voir avec une démence. Il existe aussi des problèmes de mémoire et de concentration en cas de syndrome dépressif. Face à des troubles de la mémoire, il convient donc de réaliser des tests afin de faire la part des choses. 5) Les seniors doivent boire chaque jour : 1,5 litre.2,5 litres.Les mécanismes de régulation hydrique sont de moins en moins performants. Le senior a donc des besoins en eau très accrus, de l'ordre de 2 litres à 2,5 litres par jour. Même sans soif, il faut boire très régulièrement ou au long de la journée. Attention aussi à bien choisir son eau car le sujet âgé est à risque de déficit en minéraux. Il est donc recommandé de boire une eau minérale naturelle moyennement minéralisée ou riche en minéraux (calcium et magnésium), notamment afin de lutter contre la perte osseuse. 6) Passé un certain âge, les oméga-3 ne sont plus utiles, c'est trop tard.Faux.À tout âge, les oméga-3 apportent des bénéfices prouvés sur le plan cardiovasculaire et cérébral. On en trouve dans les poissons et dans les huiles végétales, notamment l'huile de colza et de noix. 7) L'arrêt du tabac fera plus de mal que de bien.Faux.À tout âge, l'arrêt du tabac est bénéfique pour la fonction respiratoire et pour les cancers. Il a été démontré que le cancer du poumon stagne ou progresse moins vite quand on arrête de fumer. Le senior peut recourir à tous les types d'aide au sevrage que sont les substituts nicotiniques (il est important d'utiliser des doses suffisantes) et les médicaments, Champix® et Zyban®. 8) Le sujet âgé ne risque jamais d'être carencé en :Fer.Sélénium. La carence en fer chez le sujet âgé n'existe pas (excepté en cas de saignements digestifs) et les besoins ne sont pas accrus par rapport à l'adulte. En revanche, l'institutionnalisation ou l'hospitalisation entraîne souvent un déficit en zinc, sélénium et chrome. 9) Le syndrome de Parkinson se manifeste par : Des tremblements au repos.Des tremblements au cours d'une d'action.Dans tous les cas, il faut explorer pour essayer d'identifier la cause. Par exemple, si les tremblements au repos font penser à un syndrome parkinsonien, il ne s'agit pas forcément de la maladie de Parkinson. La prise de neuroleptique peut être en cause ou encore la maladie de Wilson 10) La dépression est fréquente chez les seniors mais l'efficacité des antidépresseurs diminue avec l'âge.Faux. On estime que 15% des seniors souffrent de dépression chronique. Il faut dire que les facteurs de risque sont nombreux : isolement, retraite, veuvage, perte d'autonomie, mais aussi dysfonctionnement de la thyroïde, douleur chronique, etc. Mais il faut savoir que les antidépresseurs sont tout aussi efficaces chez les seniors que chez les plus jeunes. Il est donc important de dépister la dépression chez les seniors et de la prendre en charge. Or d'une manière générale elle est sous-diagnostiquée. Le fait que les symptômes soient plus insidieux chez les plus âgée y contribue : trouble de la mémoire, fatigue, perte de poids, douleurs diffuses

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 02 Juillet 2007 : 02h00
Source : Impact Médecine n°204, 7 juin 2007.