Salpingites : l'ennemi silencieux des trompes utérines

Les salpingites sont des infections sexuellement transmissibles fréquentes et graves. Elles provoquent des infections des trompes, ou « salpingites », qui conduisent à des lésions empêchant le passage des gamètes (ovules et spermatozoïdes), pouvant mener à la stérilité. La bactérie appelée chlamydia trachomatis est souvent en cause dans les salpingites.

Publicité

Causes et manifestations des salpingites

Les salpingites sont des infections des trompes graves et fréquentes.

Elles touchent surtout les jeunes femmes.

Elles peuvent se manifester de différentes façons, comme des douleurs dans le bas du ventre associées à de la fièvre ou une augmentation des globules blancs, mais peuvent également être totalement silencieuses. C'est ainsi qu'on ne les découvre souvent qu’a posteriori, à l’occasion d’un bilan de stérilité (quand il est parfois trop tard).

Publicité
Publicité

Plusieurs germes sont en cause mais le principal est la chlamydia trachomatis. Les autres germes sont le gonocoque, les entérobactéries et les germes anaérobies.

Comment porter le diagnostic de salpingite ?

Le diagnostic d’une salpingite repose sur des prélèvements de l’urètre, du vagin et du col de l’utérus, afin d’y rechercher le germe en cause. La recherche d’anticorps est peu utile dans la détection d’une infection récente. En effet, beaucoup de personnes possèdent des anticorps à chlamydia et il faudrait analyser les variations du taux d’anticorps sur plusieurs prélèvements.

Il semble indispensable lors du bilan d’une salpingite de rechercher par des sérologies (anticorps et antigènes dans le sang) une syphilis, et surtout, une contamination par les virus de l’hépatite B et du sida.

 
Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Dimanche 16 Décembre 2001 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 18 Avril 2013 : 11h31