Saignement en début de grossesse : une femme sur quatre

Un saignement génital se produit en début de grossesse chez une femme enceinte sur quatre. Une consultation rapide est fortement recommandée.

Une femme sur 4 saigne en début de grossesse

Au cours des trois premiers mois de la grossesse, les saignements génitaux sont fréquents. On estime qu'ils atteignent une femme enceinte sur quatre. La cause la plus fréquente est la fausse couche (environ un cas sur deux), surtout si le saignement est abondant et qu'il dure plus de 6 à 7 jours. Mais ce n'est pas la seule possible.

Saignements en début de grossesse : Consulter, mais sans s'affoler

Comme au cours de tout saignement, il faut éviter de prendre de l'aspirine ou un autre anti-inflammatoire. Il est important de consulter rapidement lorsque le saignement est abondant (par exemple, si le saignement vous semble nettement plus abondant que vos règles, ou si vous devez changer de protection plus d'une fois toutes les trois heures). Et aussi lorsque le saignement s'accompagne de signes de faiblesse (tête qui tourne, coeur qui s'accélère au moindre effort, sensation de fatigue, essoufflement). Si vous ne vous sentez pas bien, évitez de conduire et faites vous accompagner.

Dans tous les cas, n'oubliez pas d'emporter votre carnet de santé. Sont également utiles les résultats d'analyses de sang ou d'urine, si vous en avez, et tout particulièrement votre carte de groupe sanguin, et le carnet de maternité destiné au suivi de la grossesse (si vous en avez un).

Prise de sang et échographie sont souvent utiles

Le médecin pratiquera un examen gynécologique. Dans certains cas, il pourra vous dire ce qui est en train de se passer et vous donner des conseils adaptés. Mais le plus souvent, il fera appel à des examens sanguins et à une échographie. La prise de sang permet notamment de vérifier si la grossesse poursuit son cours, si vous manquez de globules rouges à la suite du saignement.

En tout début de grossesse, l'échographie n'est pas utile, car lorsque le foetus est trop petit, il n'est pas visible. Par la suite, elle peut permettre de vérifier l'état du foetus, de savoir comment il va (à partir de deux mois, on peut voir battre le coeur) et de vérifier qu'il est en bonne position dans l'utérus, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de grossesse extra-utérine .

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Lansac J. et coll. " Obstétrique pour le praticien " Masson éd., Paris 1997 : 267-280. " Incidence and outcome of bleeding before the 20th week of pregnancy : prospective study from general practice " Br Méd J 1997 ; 315 : 32-34.