Randonnée en haute montagne : quelles contre-indications ?

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 13 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 30 Juin 2016 : 15h05
La randonnée en haute altitude peut vous exposer au mal aigu des montagnes et à ses complications. Très variable selon les individus, ce syndrome augmente rapidement avec la montée en altitude. Sa fréquence est de 15% à 2.000 mètres, mais passe à 60% dès 4.000 mètres. Pouvant être particulièrement dangereux, mieux vaut en connaître les symptômes et les contre-indications.
PUB

Mal aigu des montagnes : des signes qui ne trompent pas

Les symptômes du mal aigu des montagnes débutent par :

  • des maux de tête,
  • des troubles digestifs (anorexie, nausées, vomissements),
  • de la fatigue,
  • de l'insomnie.

Ils apparaissent généralement dans un délai de 4 à 8 heures et persistent durant 2 à 3 jours.

Plus graves, et selon la susceptibilité de chacun, des signes de défaillance respiratoire (œdème pulmonaire) peuvent se manifester à plus haute altitude :

  • essoufflement important (dyspnée),
  • coloration bleue des extrémités (cyanose),
  • toux,
  • fatigue importante,
  • et parfois de la fièvre.

Dès la perception de ces signes, il faut redescendre immédiatement. Si nécessaire, faites appel aux services d'urgences.

PUB
PUB

Des consultations spécialisées pour la haute montagne

Sachez qu'il existe des consultations spécialisées pour la haute altitude.

D'ailleurs, avant d'entreprendre une randonnée à une altitude de plus de 2.500 mètres, il est conseillé de passer ce type de visite médicale. Des médecins formés aux aspects spécifiques de la haute montagne rechercheront en premier lieu par l'interrogatoire d'éventuelles contre-indications générales à la pratique sportive, puis plus spécifiquement à la haute altitude. Certains examens susceptibles de mettre en évidence des troubles qui contre-indiquent un tel séjour seront réalisés. Chaque conseil sera personnalisé.

Liste des consultations spécialisées d’altitude : www.arpealtitude.org

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 13 Août 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 30 Juin 2016 : 15h05
PUB
PUB
A lire aussi
Existe-t-il des contre-indications aux sports d’hiver ?Publié le 11/02/2013 - 11h55

Si vous envisagez un séjour aux sports d’hiver, attention, il existe quelques contre-indications à considérer.Les personnes atteintes de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes, les nourrissons, doivent prendre quelques précautions.La haute altitude peut même être...

Les complications de l'hypertensionPublié le 08/10/2001 - 00h00

L'hypertension artérielle est doublement ennuyeuse. Non seulement, elle peut provoquer des troubles par elle-même, lors de poussées aiguës d'hypertension, mais en plus, son action permanente ou répétée sur le système artérielle entraîne une dégradation de celui-ci et des complications...

L’insuffisance cardiaque : repérer l’essoufflementPublié le 05/04/2016 - 08h47

L’Insuffisance cardiaque touche plus d’un million de Français. Pourtant, cette maladie est méconnue du grand public, avec notamment une confusion autour des symptômes et du pronostic. Retour à la réalité avec le Pr Richard Isnard, cardiologue à Paris à l’Hôpital de la...

Mal des montagnes : redescendez immédiatement !Publié le 13/08/2003 - 00h00

Le mal des montagnes peut toucher tout le monde, y compris les plus sportifs et même à moins de 2.000 mètres d'altitude. Les premiers symptômes ne doivent pas être minimisés ni cachés, car rapidement, des complications parfois fatales peuvent survenir.

Plus d'articles