A quoi reconnait-on une laryngite ?

© Istock

Voix qui s’enroue, gêne au niveau de la gorge, fièvre légère...

Très fréquente, la laryngite est une affection généralement bénigne qui ne nécessite pas de traitement particulier.

Ne la laissez cependant pas s’éterniser...

 

Publicité

La laryngite : une affection fréquente

Très fréquente et bénigne dans la majorité des cas, la laryngite est due à une inflammation du bas de la gorge, autrement dit du larynx, organe qui abrite les cordes vocales. Elle touche aussi bien les adultes que les enfants.

La laryngite est particulièrement fréquente de novembre à avril.

Publicité
Publicité

La solution phytothérapie

  • L’eucalyptus est utilisé pour traiter les affections de l’appareil respiratoire. Antitussive, expectorante et antiseptique, cette plante permet de soigner le mal de gorge, ainsi que la toux et le nez bouché, le rhume et la bronchite.

Pour consulter l’article « L'eucalyptus, la plante aux mille vertus ! Cliquez ici !

  • Gorge irritée, voix plus rauque, quasi inaudible, avec des difficultés à parler ? Quand ces inflammations de la gorge sont peu intenses et qu’elles ne s’accompagnent pas de fièvre, le thym peut les apaiser grâce à ses propriétés adoucissantes.

Pour consulter l’article Le thym votre atout santé de l’hiver : Cliquez ici !

Quels sont les symptômes de la laryngite ?

  • La laryngite se manifeste par une gêne au niveau de la gorge mais aussi par des troubles de la voix : voix rauque, qui se « brise », qui s’enroue, obligeant parfois à murmurer...
  • Elle est généralement associée à une infection virale des voies respiratoires supérieures, ce qui entraîne souvent un écoulement nasal.
  • La laryngite s’accompagne généralement d’une légère poussée de fièvre (38°C).
Publié par Julie Luong, journaliste santé le Lundi 29 Octobre 2012 : 00h00
Mis à jour le Mercredi 16 Décembre 2015 : 10h44
Source : Merci au Dr Caroline de Toeuf (Cliniques universitaires Saint-Luc)