Qui est vraiment apte à conduire ?
Sommaire

Les dangereuses somnolences

L'autre grande pathologie qui doit être recherchée est le syndrome d'apnée du sommeil: les patients voient leur respiration se bloquer pendant d'assez longues périodes au cours de la nuit. Cette maladie entraîne des somnolences anormales pouvant être à l'origine d'endormissements au volant. Ces patients sont généralement des hommes de plus de 40 ans, plutôt en surpoids, présentant des symptômes caractéristiques: des ronflements nocturnes, de fréquentes sensations de somnolence diurne, des maux de tête matinaux, des difficultés d'attention et des troubles du caractère. Ils se réveillent souvent fatigués.

Des traitements sont maintenant disponibles, soit pour les assister pendant la nuit, soit pour tenter de les guérir grâce à une opération. Des consultations spécialisées existent maintenant dans la plupart des grands services de pneumologie.

Le dernier groupe de pathologie à dépister sont celles qui peuvent entraîner des pertes de connaissance, même très courtes. Il en est ainsi des troubles du rythme cardiaque, des accidents vasculaires cérébraux, des hypertensions artérielles mal contrôlées, et de l'épilepsie.

L'âge est peu en cause

Contrairement à une idée reçue, l'âge n'est pas un facteur de risque important car généralement les personnes âgées adaptent leur style de conduite à leurs capacités. Dans les faits, elles sont beaucoup moins impliquées dans les accidents graves.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Conduire, Yeux
Source : Bulletin de l'ordre des médecins - juin 2000