Pruneau

SOS des intestins encombrés, paresseux, le pruneau est le fruit séché le plus consommé. Comme son nom l'indique, il s'agit d'une prune séchée mais pas n'importe laquelle.
Publicité

Le pruneau déjà au secours des intestins antiques

Originaire d'Asie, le prunier s'est installé au Moyen-Orient probablement grâce aux noyaux semés par les oiseaux sauvages qui se nourrissaient de ses fruits. Dans l'Antiquité, et même avant, on savait sécher les fruits au soleil. C'est ainsi que de la prune est né le pruneau.Celui-ci était déjà utilisé dans les médecines grecques, romaines et arabes pour ses qualités nutritionnelles et diététiques. On le retrouve, entre autres, dans les manuels d'Hippocrate.

Le prunier de Damas et celui d'Ente

Au cours de la 3ème Croisade, les Croisés tentèrent en vain de prendre la ville de Damas en Syrie. Ils ne revinrent pas complètement bredouilles car ils rapportèrent en France une variété nouvelle de prunier : le "prunier de Damas". De là viendrait l'expression "y aller pour des prunes". Les moines de l'abbaye de Clairac (près d'Agen) cultivaient, entre autres, des pruniers. Ils croisèrent le prunier de Damas avec un des leurs, donnant ainsi naissance à nouvelle variété qu'ils baptisèrent "prunier d'Ente" du vieux français "enter" qui signifiait "greffer". Lors d'une année de surproduction, ils réalisèrent que le séchage au soleil de ces prunes permettait de les conserver toute l'année. C'est ainsi que naquit le célèbre pruneau d'Agen.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 21 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 28 Octobre 2008 : 01h00
PUB
PUB