Prothèses auditives : la technologie à l’écoute de votre surdité

Vous faites répéter régulièrement votre entourage qui semble murmurer, peiner à suivre une conversation ? On vous reproche de parler trop fort ou de monter le son de votre téléviseur au-delà du supportable ? Sans doute est-ce le premier signe d’une perte d’audition ou hypoacousie qui touche plus de 10% des Français.
© Adobe Stock

Un Français sur 10 souffre d'une perte d'audition. Pourtant, la montée en âge provoquant la presbyacousie (due à la dégénérescence des cellules sensorielles) n’est pas le seul facteur expliquant un déficit de l’audition léger ou moyen, voire une surdité de sévère à profonde. Mal entendre peut résulter d’anomalies congénitales contractées lors de la formation du fœtus ou de l’accouchement (infection de la mère, manque d’oxygène à la naissance, médicaments indésirables ou jaunisse) mais aussi de causes acquises (maladies infectieuses, otites, blessures ou traumatisme crânien, exposition prolongée à de forts niveaux sonores, potentiellement le diabète). Enfin, il peut s’agir plus simplement de l’obstruction du canal auditif par un bouchon de cérumen ou d’un corps étranger nécessitant un nettoyage par un professionnel.   

Un examen et un test auditif chez un ORL permet de déterminer les causes, de vérifier votre niveau d’audition et d’envisager le recours à une aide auditive prescrite par ses soins ou bien, dans les cas plus sévères, à des implants cochléaires.

Pourquoi privilégier un dépistage précoce ?

Comme le souligne le sociologue Dominique Wolton "Dans la communication, le plus compliqué n’est ni le message, ni la technique, mais le récepteur". De sa qualité dépend ses relations à autrui, au monde dans lequel nous évoluons. Or toute dégradation (ou privation) de l’ouïe impacte la perception des messages et accélère la dégradation des facultés cognitives. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir l’oreille absolue qui permet d’identifier, de visualiser et de retenir tous les sons ! Réaliser des tests auditifs permet de trouver la solution adéquate permettant d’instaurer ou de restaurer un système de communication nécessaire pour appréhender et vivre chaque étape de sa vie en pleine conscience.

C’est d’autant plus indispensable pour l’épanouissement des enfants en pleine phase d’apprentissage du langage pour qui il existe, selon l’âge et le type de surdité (transmission ou perception), des aides adaptées. 

Nouvelles perceptions et perspectives

Innovante et ergonomique, la nouvelle génération de prothèses répond aux besoins de confort et de performances. Connectées via un smartphone, réglables à distance pour s’adapter à l’environnement, discrètes ou design, elles jouent à merveille les doublures de nos oreilles.

De simples essais conduits par un audioprothésiste expérimenté dans un centre spécialisé à l’image de VivaSon, permet de définir l’équipement idéal correspondant à vos attentes. Technicien de santé diplômé d’état, ce dernier s’appuiera sur les informations émanant des bilans ORL effectués pour effectuer les réglages les plus précis sur les aides auditives qu’il vous conseillera en fonction des informations personnelles que vous lui livrerez en toute confiance.

Conférencier, musicien, responsable d’encadrement d’équipes, formateur, étudiant… choisiront un appareillage de haute performance que leurs connaissances technologiques permettront de manipuler sans peine. Retraité mélomane, volontaire dans une association, grands-parents dévoués et attentifs… retrouveront élan et motivation en renouant des contacts de qualité grâce à des dispositifs confortables, simple d’utilisation et pourquoi pas disposant d’un centre d’aide à distance fort utile en cette période charnière de pandémie. 

Se renseigner : une première étape décisive

L’aide des proches, les conseils de relations bienveillantes sont souvent déterminants pour franchir le pas de la porte d’un professionnel de l’appareillage auditif. Pourquoi ne pas se complaire dans un univers en demi-teinte, où la perception ouatée d’un monde (qui n’est pas plus édulcoré pour autant) isole de jour en jour ? Sans doute parce que l’incompréhension fait de nous des acteurs passifs et vulnérables.

Concrètement, comment passer à la première étape ? Dans un premier temps, un bilan ORL permet de cerner votre degré de surdité calculé en décibels (dans chaque oreille), l éger de 20 à 39 de perte auditive (30 engendrant la demande de répétition à l’interlocuteur), moyen de 40 à 69 (Parle plus fort !), sévère de 70 à 89 et profonde à partir de 90. S’il estime qu’une aide auditive peut vous être d’un grand secours, il rédigera une ordonnance et vous orientera vers un centre spécialisé où, sur prise de rendez-vous, gratuite pour certains d’entre eux, vous pourrez essayer différents modèles réglables sur mesure.  

Des marques rivalisant d’ingéniosité pour restituer une qualité d’écoute et de vie 

Dotées de capteurs acoustiques, d’une impressionnante mémoire et d’un service de téléaudiologie pour vivre une expérience sensorielle unique, les prothèses de Signia Xperience enregistrent 120 scénarios acoustiques adaptables en temps réel. Leur technologie OVP permet également de corriger le son de sa propre voix. 

ResoundOne propose, quant à lui, un système ultra focus pour se concentrer sur la parole de l’interlocuteur ; la reproduction naturelle de la musique ; un bouton sélecteur de programmes ou de contrôle via une application et une adaptation à l’environnement automatique. Grâce à son module M&Rie, le microphone placé dans l’oreille permet une écoute adaptée à sa morphologie.

Intuitives avec une analyse en temps réel chez StarkeyLivio Edge AI, les prothèses anti-larsen rechargeables bluetooth ou Litihum-ion présentent des fonctions inédites : transcription audio-texte, traduction de langues étrangères, détecteur de chutes, … 

Enfin, exempts d’effets acoustiques métalliques, les appareils Widex Moment et leurs technologies ZeroDelay™ (restitution du son en délai réduit) et Sound Sense Learn™ (adaptant le signal aux préférences) garantissent une qualité sonore exceptionnelle.

Le suivi et l’entretien : des étapes à ne pas négliger

Nouer une relation de confiance avec son audioprothésiste, véritable allié du mieux-vivre, garantit non seulement une prise en charge de qualité quant au suivi audiométrique (ou autres tests de contrôle), au SAV si votre appareil est défaillant et éventuellement à l’entretien primordial et minutieux de l’appareillage soumis au cérumen et à l’humidité. Un nettoyage doit certes être effectué régulièrement à l’aide de spray, de lingettes adaptées ou à l’aide d’une station de nettoyage et de séchage du type Audioline Perfect Clean, mais le contrôle d’un spécialiste avisé permet d’apprendre et ne pas négliger les bons gestes.

Les porteurs de lentilles journalières corrigeant la vision seront rapidement aptes à adopter cette discipline, rompus à la pratique d’entretien antimicrobien de leurs corrections oculaires.   

Un enjeu de société qui appel à une prise de conscience collective

Depuis février 2020, l’Institut de l’Audition, rattaché à l’Institut Pasteur, a ouvert ses portes grâce au concours financier de la Fondation pour l’Audition. Le site de ce centre de recherche œuvrant pour que la surdité ne soit plus une fatalité offre des conseils de prévention, fait état de l’avancée de la recherche fondamentale mobilisant tous les acteurs de l’audition et met à votre disposition un simple test téléchargeable sur smartphone et tablettes sous Androïd et IOS.

Si elle ne remplace pas un rendez-vous chez un professionnel de santé, son application Höra permet en 3 minutes d’évaluer votre capital auditif dans un contexte de bruits et de prendre les mesures qui s’imposent.

Rester connecté au reste du monde

Facteur d’isolement social, la surdité peut en effet être corrigée au moyen de ces appareils que seuls 17% de la population utilisent. Problème de coût ? Non seulement nombre de prothèses de classe I (certaines de classe II) rentrent dans le dispositif de remboursement "100% santé, reste à charge 0", mais leurs gammes sont assez étendues, de la plus économique à la plus sophistiquée technologiquement, pour satisfaire vos besoins auditifs.

Certains centres en France offrent même jusqu’à 40 % d’économie, par rapport à l’offre du marché, sur des modèles innovants et des services d’excellence, misant sur les volumes de vente plutôt que sur la marge bénéficiaire.

Appréhension d’ordre esthétique ? Plus discrets ou plus design que les casques ou écouteurs sans fil qu’arborent constamment les 12-40 ans, personne ne prête plus attention aux contours d’oreille BTE, aux intra-auriculaires ou autres oreillettes sans fil ! Mieux encore vous êtes « reconnecté » !

Contrairement à d’autres régions du monde privées de ces moyens de détection et surtout de solutions auditives pour pallier ces problèmes invalidants, nous avons la chance de disposer de compétences humaines territoriales et de matériel technologique particulièrement développé pour faire face à un fléau qui ne cessera de grandir au vu des statistiques et de la pollution sonore croissante. Alors, qu’attendons-nous pour entendre la vie en rose ? Faire la sourde oreille ne sera désormais qu’une affaire personnelle et sélective !

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :