" Vous pouvez répéter ? "

La presbyacousie est la perte progressive de l'audition liée à l'âge. Phénomène souvent inéluctable, il touche près de 60% des plus de 65 ans. Malheureusement, ce phénomène reste trop souvent négligé, mal vécu…Pourtant, réagir dès les premiers signes, est une condition de bonne adaptation aux prothèses auditives. Plus tard, ce sera beaucoup plus difficile.
PUB

Une gêne sociale

La dégradation de l'acuité auditive se fait progressivement et de manière bilatérale. Ainsi, sa répercussion sur le quotidien est souvent minimisée. Mais faire répéter son entourage, ne plus suivre le cours d'une conversation à plusieurs, c'est très gênant. On préfère alors « décrocher », ce qui précipite souvent le déclin intellectuel. En effet, n'entendant plus assez, on échange moins, on aggrave le retrait social et finalement, la capacité à communiquer.

PUB
PUB

La presbytie se corrige sans honte avec des lunettes, pourquoi tant de réticence à compenser la presbyacousie ?

Pour beaucoup d'entre nous, être sourd, c'est vraiment être vieux. Ne plus voir de près à la cinquantaine, c'est un peu rageant, mais finalement « acceptable ». Pourtant, il n'est pas plus acceptable de moins entendre que de moins voir, même si l'audition handicape souvent plus tard que la vision. Il est important pour un senior de consulter un ORL dès les premiers signes de perte auditive. Après un examen clinique (pour éliminer le classique bouchon de cérumen) et des tests audiométriques (étude des seuils auditifs), le spécialiste prescrira ou non des prothèses.

Publié le 28 Juin 2002 | Mis à jour le 04 Février 2016
Auteurs : Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue
Source : Le Quotidien du Médecin.
Voir + de sources
Mercredi 15 mai 2002 ; N° 7115 : 28.