Pourquoi votre enfant a-t-il peur de l'eau ?
Sommaire

L'apprivoisement de l'eau est aussi un apprentissage

Parfois, certains parents s'étonnent que leur enfant, bébé-nageur depuis l'âge de 4 mois, ou se comportant comme un poisson dans l'eau à l'âge de deux ans, se met, l'été suivant, à avancer à reculons au bord de la piscine et surtout de la mer.

En fait, se familiariser avec l'eau, tout comme acquérir la propreté par exemple, est un apprentissage. Les enfants traversent souvent des périodes de grands progrès et des moments de régression.

Cela est d'autant plus vrai pour les baignades dans la mer, où l'enfant devenu plus grand, peut avoir une conscience plus nette des mouvements, des bruits et de l'immensité de la mer, et cela peut l'effrayer.

Pourquoi certains enfants ont-ils peur de l'eau ?

Théoriquement, l'enfant ne ressent pas la peur de l'eau avant 4 mois.

Après cet âge, il existe de multiples raisons à la peur de l'eau. Chaque enfant a déjà sa propre histoire, sa propre raison d'avoir peur.

  • Un mauvais souvenir :

    Il peut s'agir d'une mauvaise expérience avec l'eau.

    Sans le savoir, l'enfant l'a gardée en mémoire et chaque fois qu'il a l'occasion d'être à nouveau en contact avec l'eau, ce mauvais souvenir se réveille et provoque la peur.

    Par exemple, il se peut que, tout-petit, il ait été un jour mis dans un bain trop chaud, bu la tasse ou bien l'immersion de sa tête sous l'eau a pu réveiller une douloureuse otite.

  • Une mauvaise expérience à l'école :

    Il arrive que la peur de l'eau arrive plus tard et que brutalement l'enfant rechigne à se rendre à la sortie piscine organisée par l'école.

    Peut-être a-t-il été poussé par un autre enfant, peut-être lui a-t-on maintenu la tête sous l'eau ou forcé à sauter du plongeoir.

    Ou bien, n'a-t-il pas été l'objet d'une moquerie ?

  • L'eau assimilée à un cauchemar :

    A certains moments de son développement, surtout après l'âge de deux ans, l'enfant peut se mettre à avoir peur de l'eau de mer, notamment comme si elle allait pouvoir l'avaler, l'engloutir. µ

    Il est alors victime de son imagination débordante et de sa difficulté à différencier le réel de l'imaginaire.

    Citons dans ce registre le cas extrême de Ludovic, un petit garçon de six ans, terrorisé chaque fois qu'il prenait son bain, car il imaginait qu'il allait être absorbé par le siphon de la baignoire.

  • Un malaise psychologique :

    Parfois, surtout si auparavant l'enfant n'avait aucune crainte, la peur soudaine de l'eau peut être l'expression d'un malaise intérieur sans lien particulier avec l'eau.

    Les causes sont à rechercher dans son environnement (un déménagement, la naissance d'un(e) petit(e) frère (sœur), un divorce…) ou bien a-t-il réalisé un peu trop vite un autres apprentissage (la propreté, la marche…).

  • La peur de l'eau de l'un des parents :

    C'est une situation fréquente, car nombre d'adultes (un sur quatre selon certaines statistiques) ont, eux aussi, peur de l'eau.

    Il est alors possible, que même sans l'avoir exprimée, un parent ait communiqué sa peur de l'eau à son enfant.

  • Une authentique phobie ou hydrophobie :

    Certains ont peur de l'eau comme d'autres ont peur des araignées ou des serpents, sans même en avoir jamais vu.

    Il s'agit alors d'une véritable phobie, c'est-à-dire d'une peur irraisonnée, qui peut être tout à fait indépendante d'un mauvais souvenir avec l'eau.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :