Poire

Fruit de la même famille que la pomme et l'abricot (les rosacées), très fragile, la poire est toujours à traiter avec précaution. Quand elle est bien mûre, de qualité, sa dégustation peut être un grand moment de gourmandise.
Publicité

Aimée des rois

Le poirier est originaire d'Asie centrale date de l'ère néolithique. On a retrouvé des pépins de poire dans nombre de sites préhistoriques. Elle fut aimée des Grecs. Homère a désigné la poire comme étant un "cadeau des Dieux".La culture de la poire aurait commencé en Chine, plus de 4000 ans avant Jésus Christ. Mais c'est grâce aux Romains que la culture de la poire s'est vraiment développée en Europe. Ils savaient très bien tailler et greffer l'arbre et développèrent plusieurs variétés de poires. Il y en avait une soixantaine à la fin de l'Empire Romain en 476 après J-C. Ils les consommaient crues ou cuites, ou encore séchées au soleil. Au Moyen-Age, vu leurs noms tels que "caillou rosat", "poire d'angoisse", les poires ne devaient pas être terribles ! Elles se sont considérablement améliorées au 18ème siècle, grâce à un moine belge, Nicolas Hardenpont. Jean de la Quintinie, jardinier de Louis XIV qui était fou de poires, en fit cultiver de nombreuses variétés dans son potager. Ensuite, les souverains sacrés à Reims, recevaient en cadeau une poire et une coupe de champagne.

Presque toute l'année

La poire se pare de diverses couleurs, jaune, brune, rouge ou verte selon les variétés. Il en existe plus de mille mais seules, une dizaine sont maintenant cultivées et commercialisées. La succession de ces variétés fait que l'on peut consommer des poires pratiquement toute l'année.Guyot : créée en 1870, elle est cultivée surtout dans le Sud-Est. Sa peau est vert clair à jaune, sa chair très juteuse. Saison : juillet à septembre.Williams : cultivée dans toute la France, elle date de 1796. Sa peau évolue entre le jaune et le vert clair. Il existe aussi une Willimans rouge. Saison : août à octobre.Alexandrine Douillard : créée en 1849, sa peau est jaune, finement bronzée. Saison : septembre à novembre. Beurré Hardy (1920), elle est vert olivâtre. Saison : septembre à décembre. Louise-Bonne d'Avranches (1780), sa peau est verte tirant sur le jaune. Saison : octobre à février. Conférence (1885), de couleur vert bronze. Saison : octobre à mi-mai. Doyenné du Comice (1849), elle évolue du jaune pâle au vert jaune. Saison : octobre à février.Passe-Crassane (1845), jaune bien marbré. Saison : décembre à mai. Angélys, nouvelle variété créée en 2000 par l'INRA d'Angers. Elle est issue du croisement de la Doyenné du Comice et de la Passe-Crassane. C'est une poire d'hiver qui peut se conserver jusqu'à 3 semaines. Les variétés de poires spécifiquement à cuire ont aujourd'hui pratiquement disparu mais on rencontre parfois des "poires de curé" et la "belle-angevine" sur les marchés de campagne.

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Vendredi 22 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 24 Octobre 2008 : 02h00
PUB
PUB