Pilule ou stérilet ?

Stérilet au cuivre ou hormonal ?

Il existe deux types de stérilet : au cuivre ou hormonal. L'action contraceptive du premier est due à une libération progressive de cuivre. Cet ion est délétère pour les spermatozoïdes. Le stérilet hormonal diffuse de façon continue des hormones (comme celles de la pilule). Alors que le premier préserve les règles, le second les diminue fortement voire les annule. Le stérilet hormonal est généralement recommandé aux femmes dont les saignements sont très abondants ou irréguliers. Il est également conseillé à celles qui présentent des saignements abondants avec le stérilet au cuivre. En effet, le stérilet au cuivre est susceptible d'augmenter un peu les saignements. Si ce n'est pas un problème pour les femmes dont les règles sont peu importantes, cela peut l'être lorsque les règles sont initialement abondantes.

Publicité
Publicité

Le stérilet représente aussi une contraception d'urgence

La pilule d'urgence ou contraception du lendemain doit être prise dans les 12 à 24 heures suivant le rapport sexuel non protégé (ou jusqu'à 72 heures mais plus on attend, plus l'efficacité diminue). Même si la récente pilule dite du "surlendemain" offre un délai plus long, le DIU reste une alternative intéressante pour les femmes car il peut être posé dans les 5 jours suivant la date d'ovulation. Il agit ici en empêchant la nidation (implantation dans l'utérus).

Attention, le stérilet ne protège pas des infections sexuellement transmissibles. Le port du préservatif reste indispensable.

En conclusion, pour toutes les femmes, jeunes et moins jeunes, avec ou sans enfant, qui ont tendance à oublier de prendre leur pilule, le stérilet est une solution très efficace, qui ne présente pas de risque infectieux particulier.

A noter que le stérilet au cuivre n'entraîne pas de risque cancéreux ou cardiovasculaire.

Pour en savoir plus sur la contraception : www.choisirsacontraception.fr

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 10 Décembre 2007 : 01h00
Mis à jour le Vendredi 23 Septembre 2016 : 09h51
Source : Symposium laboratoire CCD Journées Pyrénéennes de Gynécologie, octobre 2007.