Mon analyse de sang indique trop de cholestérol...
Publié le 22 Février 2010 à 1h00 par Rédaction E-sante.fr
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Cholestérol : le bilan sanguin


Le cholestérol est un facteur de risque cardiovasculaire qu'il convient de surveiller. Une simple prise de sang permet de doser régulièrement le taux de cholestérol. Cette prise de sang doit être réalisée le matin à jeun, après 12 heures de jeûne.

Les taux de cholestérol considérés comme normaux sont inférieurs à 1,60 g/l pour le LDL (mauvais cholestérol) et supérieurs à 0,40 g/l pour le HDL (bon cholestérol).

Quelle est véritablement la différence entre bon et mauvais cholestérol ?


Le cholestérol provient en partie de notre alimentation, l'autre partie du cholestérol étant fabriquée par notre foie.

Le bon cholestérol ou HDL agit comme un transporteur chargé de récupérer le cholestérol circulant en excès et de le ramener vers le foie qui le fera disparaître.

Le mauvais cholestérol ou LDL agit de façon inverse, il transporte le cholestérol produit par le foie vers les cellules de notre organisme. Le LDL contribue donc à abreuver l'organisme en cholestérol. Si celui-ci est en excès, les cellules n'arrivent plus à absorber ce cholestérol, lequel se dépose progressivement sur les parois des artères, rétrécissant le calibre des vaisseaux sanguins (athérosclérose) et exposant aux troubles cardiovasculaires (complications cardiaques, infarctus, accident vasculaire cérébral).

Quelles solutions en cas d'excès de cholestérol ?


Contre l'excès de cholestérol, il existe des médicaments. Mais avoir trop de cholestérol est le plus souvent la résultante d'une hygiène de vie incorrecte, qui est très probablement aussi à l'origine d'autres facteurs de risque cardiovasculaire (hypertension, tabagisme, surpoids, diabète, etc.). Ainsi, médicament ou pas, il est indispensable de changer certaines de ses habitudes : lutter contre la sédentarité (activité physique tous les jours durant au moins une demi-heure), contre le stress, les kilos en trop, arrêter le tabac, diminuer l'alcool et enfin, régime anticholestérol.

Quels sont les aliments riches en cholestérol ?


L'oeuf est un des aliments les plus riches en cholestérol. Il en contient 1100 mg pour 100 g. Attention, le cholestérol est uniquement concentré dans le jaune (le blanc en est totalement dénué). Malgré tout, les dernières études montrent que l'on peut s'autoriser jusqu'à 6 oeufs par semaine. C'est que, certes, il est riche en cholestérol, mais il l'est aussi en de nombreux autres éléments nutritifs : protéines, vitamines (A, B, D, K...), fer, phosphore et zinc, antioxydants (lutéine et zéaxanthine) et oméga-3 à condition de choisir des oeufs bio ou bleu blanc coeur. Au final, l'oeuf est plutôt un aliment santé.

Les autres aliments riches en cholestérol en présentent des teneurs très variées. Mais comme toujours en alimentation, l'aliment en question ne fait pas tout, il faut aussi tenir compte de la quantité consommée.

Ainsi par exemple, le beurre en contient beaucoup plus que la viande rouge, soit 250 mg/100 g pour le beurre et 75 mg/100 g pour la viande. Mais au final, manger un bifteck de 150 g apporte plus de cholestérol que les tartines de beurre au petit-déjeuner, soit 110 mg pour le bifteck contre 50 mg avec les tartines.

L'erreur à éviter est donc de ne pas considérer les quantités des aliments consommés, et d'oublier les associations (un bifteck cuit à la poêle avec du beurre !).

Cervelle d'agneau : 2100 mg / 100 g

Ris de veau : 469 mg / 100 g

œuf entier : 380 mg / 100 g

Foie gras : 380 mg / 100 g

Rognon de veau : 375 mg / 100 g

Foie de veau : 335 mg / 100 g

Beurre : 250 mg / 100 g

Crevettes : 152 mg / 100 g

Anguille : 140 mg / 100 g

Boudin noir : 130 mg / 100 g

Comté : 120 mg / 100 g

Viande rouge : entre 70 et 80 mg / 100 g

Crabe frais : 75 mg / 100 g

Camembert : 60 mg / 100 g

Huîtres et moules : 50 mg / 100 g

Saumon : 50 mg / 100 g

Quand doit-on refaire un dosage du cholestérol ?

Il convient de refaire une analyse deux mois plus tard pour évaluer les effets des changements alimentaires et du mode de vie en général.

Si l'excès de cholestérol avait une origine alimentaire, le simple fait de diminuer les quantités a généralement un effet très net sur le taux sanguin de cholestérol.

Il faut poursuivre les effets sur le long terme.

Source : Djoussé L., Circulation, 14 janvier 2008 ; Centre d'information sur la qualité des aliments (Ciqual) ; Dr Frédéric Saldmann, " Le grand ménage ", éditions Flammarion.