Malaise vagal : quand la douleur est trop intense

© Istock

Le malaise vagal se traduit par une chute brutale de la tension artérielle et un ensemble de réactions d’intensité variable telles que la tête qui tourne, des bouffées de chaleur, une faiblesse dans les jambes, etc. Mais saviez-vous que des douleurs intenses peuvent être à l’origine d’un malaise vagal ?

PUB

Malaise vagal : les origines

Le malaise vagal est caractérisé par une syncope, une perte de connaissance, souvent précédée de divers symptômes tels qu’une vision qui se trouble, des nausées, une faiblesse généralisée, d’importantes sueurs, une pâleur, etc. Dû à une sollicitation excessive du nerf vague (dixième paire de nerfs crâniens), le malaise vagal s’accompagne d’une chute de la tension artérielle. En effet, c’est ce nerf vague qui est censé réguler le rythme cardiaque et la tension artérielle. Aussi, en cas de dérèglement, il provoque cette hypotension responsable des pertes de connaissance que l’on nomme malaises vagaux. Suite à cette perte de conscience, la récupération est complète (sans séquelles).

Causes du malaise vagal

Le malaise vagal, qui concerne environ un tiers de la population au moins une fois dans la vie (y compris des personnes jeunes), peut avoir diverses origines. Certaines sont pour ainsi dire banales, par exemple lorsque le malaise survient après une émotion forte (à la vue du sang par exemple). En effet, une très forte émotion (qu’elle soit heureuse ou dramatique) peut entraîner un malaise vagal, a fortiori si elle intervient dans des circonstances qui favorisent la syncope comme une forte chaleur dans une atmosphère confinée, une hydratation insuffisante ou encore une station debout prolongée. Mais certains malaises vagaux sont également dus à des douleurs intenses par exemple en cas de règles douloureuses ou de cystites particulièrement insupportables. Le malaise permettrait en quelque sorte de déconnecter le cerveau pour ne plus avoir à endurer cette douleur insoutenable. Il est également fréquent que les malaises vagaux soient liés à des problèmes cardiovasculaires tels qu’une arythmie ou encore à une épilepsie.

PUB
PUB

Diagnostic du malaise vagal

Diagnostiquer un malaise vagal n’est pas chose aisée, et il arrive régulièrement que les médecins soient dans l’incapacité d’en déterminer l’origine. En revanche, il est assez facile de caractériser un malaise vagal en se basant sur le récit et sur l’interrogatoire précis du patient ou de son entourage, sachant que le malaise est précédé de signes annonciateurs. Les examens complémentaires ne présentent pas d’intérêt particulier. La chose importante est de distinguer les malaises vagaux et les crises d’épilepsie mais deux éléments permettent de les différencier. D’une part, le malaise vagal entraîne une reprise de conscience complète dans un laps de temps relativement court, d’autre part on peut parfois identifier la cause de la syncope, notamment lorsqu’elle survient après une violente douleur. À noter qu’il faut aussi écarter les douleurs thoraciques responsables de pertes de connaissance et qui ont une origine purement cardiaque (en cas d’angor notamment).

Publié le 06 Décembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
Source : Malaise, perte de connaissance, crise comitiale chez l’adulte, Collège des enseignants de neurologie

La rédaction vous recommande sur Amazon :