Malaise Vagal : les gestes à adopter quand ça arrive
Sommaire

S'allonger dès les premiers signes

S'allonger dès les premiers signes© Adobe Stock

Troubles de la vue et/ou auditifs, sensation de fatigue soudaine, faiblesse musculaire, bouffées de chaleur, vertiges, angoisses, palpitation, douleurs au ventre, parfois maux de tête… le malaise vagal a la particularité d'avoir des signes avant-coureurs qui permettent de l'anticiper. “La perte de connaissance se fait généralement en douceur, plutôt que brutalement comme d'autres malaises”, explique le docteur Valérie Pecqueur-Hobeika, médecin généraliste.

S'allonger ou s’asseoir est le premier réflexe à avoir lorsque l'on ressent les premiers signes du malaise vagal, comme une faiblesse dans les jambes ou que les mâchoires se serrent. 

Si vous êtes en présence d’une personne devenant soudainement pâle ou qui indique avoir des troubles visuels (comme un voile noir devant les yeux), allez à sa rencontre et aidez-là à s’installer soit dans un fauteuil, soit à s’allonger par terre. Ce geste permet de régulariser l’afflux sanguin.

De plus, tentez de la rassurer, expliquez ce que vous faites pour l’aider. Si vous trouvez dans une pièce confinée, ouvrez les fenêtres. Si les premiers symptômes du malaise vagal intervient dans un lieu public bondé comme le métro, il est conseillé aux patients d’essayer de sortir rapidement de la foule ou de l’endroit problématique.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.