Ce que peut cacher un malaise vagal

© Adobe Stock

Le malaise vagal correspond à un ralentissement du cœur et à une chute brutale de la tension artérielle. Il est le plus souvent bénin mais peut dans certaines circonstances masquer un véritable problème de santé. E-santé fait le point sur les causes cachées du malaise vagal avec le docteur Jean-Christophe Calmes, médecin généraliste à Frontignan et vice-président du Syndicat des Médecins généralistes.

PUB

Bouffées de chaleur, acouphènes, sueurs, faiblesse dans les jambes… Pas de doute, ces symptômes annoncent l’arrivée imminente d’un malaise vagal, caractérisé par une perte de connaissance qui ne dure généralement que quelques secondes. Si le malaise vagal est habituellement bénin, il peut cacher des problèmes plus inquiétants. "Tout dépend du contexte dans lequel survient ce malaise" nous explique le docteur Jean-Christophe Calmes, médecin généraliste à Frontignan et vice-président du Syndicat des Médecins généralistes.

PUB
PUB

Le malaise vagal : un ralentissement du cœur

Le malaise vagal est dû à une hyperexcitation du nerf vague, le nerf qui régule le système parasympathique. "D’un côté le système sympathique (ou orthosympathique) est responsable de l’accélération du rythme cardiaque et de l’augmentation de la tension. À l’inverse, le système parasympathique agit comme un frein sur ces paramètres. Si le frein est trop fort, le cœur va subir un ralentissement brutal et la tension va chuter soudainement" décrit le docteur Calmes. La conséquence la plus fréquente est une perte de connaissance, souvent impressionnante, appelée malaise vagal en référence au nerf vague.

Emotion, chaleur, déshydratation…

Lorsque le malaise vagal survient dans un contexte d’émotion forte, il n’y a en principe pas lieu de s’inquiéter. "Typiquement, c’est le cas du malaise vagal du ou de la jeune marié·e qui cumule un contexte émotionnel, souvent de la chaleur, une station debout prolongée et une déshydratation. Pas d’inquiétude non plus quand le malaise vagal survient après un stress ou un effort intense, par exemple à la fin d’un marathon" constate le médecin.

Le malaise vagal peut aussi être provoqué par une douleur vive, par exemple chez les femmes qui souffrent de règles douloureuses.

Malaise vagal ou trouble cardiaque ?

Mais quand le malaise vagal survient en dehors de ce type de contexte, il peut être nécessaire de mener l’enquête. "Un malaise interprété comme un malaise vagal peut en réalité être le fait non pas du nerf vague mais d’une maladie cardiaque : le bloc auriculo-ventriculaire. Ce trouble, qui correspond à un défaut de la conduction cardiaque, pourra être corrigé par la mise en place d’un pacemaker" révèle le docteur Calmes.

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Mercredi 03 Octobre 2018 : 17h43
Source : Merci au docteur Jean-Christophe Calmes, médecin généraliste à Frontignan et vice-président du Syndicat des Médecins généralistes.