Loana très amincie : elle se confie sur sa perte de poids drastique

Publié le 14 Août 2019 à 12h22 par Sophie Raffin, journaliste santé
Loana ne se lasse pas de sa nouvelle silhouette. La star de télé-réalité s'est affichée topless sur son compte Instagram. Fière de son parcours, elle raconte également pourquoi elle a fait un sleeve gastrectomie et les conséquences contraignantes de cette opération sur son quotidien.
© abacapress

En juillet dernier, Loana qui souffrait d'obésité morbide, affichait sa nouvelle silhouette affinée dans une robe noire moulante sur Instagram. Un mois plus tard, la star de télé-réalité se dévoile encore plus. Fière d'avoir retrouvé un ventre plat, elle a posté une photo d'elle dénudée.

Elle écrit "Trop contente !! Je retrouve peu à peu mon corps et j’en suis fière. Il y a quelques années, mon poids dépassait 120 kg.. J’ai subi les moqueries et, surtout, j’ai connu comme tout devient difficile à faire lorsqu’on est à ce poids-là. Il m’aura fallu des années, mais voilà, je voudrais dire que tout est possible."

Toutefois, son message a été vivement critiqué par plusieurs internautes. Ils lui reprochent son manque d’honnête soulignant que cette perte de poids est principalement due à son ablation de l'estomac qu'à un régime.

Loana se défend et rappelle les contraintes d'un sleeve

Loana a répondu à ses détracteurs par une nouvelle photo déshabillée le 13 aout 2019. Ce cliché était accompagné d'un long message. Elle reconnaît "Pour répondre aux nombreuses réflexions faites sur mon autre photo précédente : OUI, j’ai fait une sleeve, il y a maintenant 3 ans, j’étais en obésité morbide puisque je dépassais les 120 kg, et oui j’ai des cicatrices dues à cette opération".

La Cannoise de 41 ans détaille ensuite l’astreignant régime qu'elle doit suivre depuis son opération. Elle rappelle que cette intervention la contraint à vie "à manger 5 fois par jour l’équivalent de ce que mange un enfant de 3 ans" et "à prendre chaque jour des médicaments pour l’estomac et des compléments alimentaires pour palier à la diversité peu ingérable dans une journée".

Elle assure "Ce n’est pas si facile et simple que beaucoup le pensent". En effet, la sleeve qui consiste à enlever les 2/3 de l'estomac de nombreux effets secondaires comme les vertiges, les nausées et la fatigue. Ainsi pour Loana, sa perte de poids a été un vrai combat personnel et ne compte pas se laisser voler sa victoire sur l’obésité. Elle écrit sur son compte Instagram "C’est une bataille difficile de chaque jour mais qui en vaut la peine... et dont (je pense) on peut être fière. Je continuerai à dire que c’est possible, car je suis vraiment trop contente".

La sleeve gastrectomie : les conséquences

La sleeve consiste à retirer les 2/3 de l’estomac aux patients ayant une obésité morbide (indice de masse corporelle dépasse 40). Si cette opération permet aux patients de perdre en moyenne entre 45 à 65% de leurs poids superflus en deux ans, elle n'est pas sans conséquence.

Les complications opératoires

La sleeve gastrectomie présente plus de complications que l'anneau gastrique ou le bypass. Le principal risque de cette opération est la fistule post-opératoire (fuite sur les sutures de l'estomac). Il survient généralement entre 5 et 7 jours après la chirurgie. Les symptômes de cette complication sont une tachycardie, douleurs abdominales ou encore les signes de sepsis avec fièvre.

Les patients ayant subi une sleeve peuvent aussi faire une hémorragie au niveau des agrafes ou une sténose gastrique (rétrécissement).

Des complications quotidiennes à vie également

Du fait de la réduction de leur estomac, les personnes ayant subi une sleeve sont contraintes de manger en petite quantité toute leur vie. En raison de l'intervention, elles peuvent souffrir de reflux gastriques. Il s'agit d'une complication fréquente puisqu'elle est rapportée dans 20% des cas. D'autres rapportent avoir des vomissements, des nausées ou être constipées.

Les personnes qui ne sont pas attentives à leur alimentation après l'opération peuvent avoir aussi des carences. Les risques de déshydratation sont également plus élevés.

Il est aussi possible de développer un syndrome de dumping. Ce malaise survient lorsque des aliments peu digérés arrivent trop vite dans l'intestin grêle. Dans le cas d'un syndrome de dumping précoce, il survient entre 30 et 60 min après le repas tandis que le tardif apparaît entre 90 et 240 min après le repas.

Les principaux symptômes sont des sueurs, une tachycardie, des bouffées de chaleur, des diarrhées, des douleurs abdominales, ballonnement ou encore une somnolence.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :