Les médecins lui diagnostiquent une infection des sinus, elle finit paralysée

Sierra Henderson a été aux urgences, car elle avait mal au pied et un mauvais goût dans la bouche. Alors que les médecins lui avaient diagnostiqué une simple infection des sinus, elle a vu son corps se paralyse entièrement à cause d’une infection rare appelée le syndrome de Guillain-Barré.
© Istock

La vie de Sierra Henderson a basculé début octobre. Ayant une douleur persistante au pied ainsi qu’un mauvais gout dans la bouche, l'Américaine a décidé d’aller aux urgences. Après l’avoir examiné, un médecin lui a assuré qu’elle avait une simple infection des sinus

Mais certaine que quelque chose ne va pas, la maman d’une petite fille de 18 mois retourne à l'hôpital dès le lendemain pour avoir un second avis. Les professionnels rencontrés penchent aussi pour une infection des sinus, mais la dirigent toutefois vers un neurologue

Son frère, Tim Goen qui a raconté l’histoire de la jeune femme d’Indianapolis à une chaîne locale RTV6, s’étonne “elle venait pour une douleur au pied et revenait avec le diagnostic d'une infection des sinus. Cela me laissait perplexe”.

La jeune femme, également inquiète, a été voir le neurologue. Il lui a confirmé qu’elle avait un grave soucis de santé.

Guillain-Barré : un syndrome très rare qui la paralyse

Tim Goen explique “Quand elle est allée voir le neurologue, elle a vu le Dr Kiran Ivaturi. Il a tout de suite su de quoi il s'agissait et l'a envoyée passer des tests. Il a tout de suite su que c'était le syndrome de Guillain-Barré."

Sierra Henderson savait désormais qu’elle était atteinte d’une affection rare où le système immunitaire attaque les nerfs périphériques et provoque des paralysies. Néanmoins, son état de santé s’est détérioré. 

Elle s’est retrouvée paralysée et a dû être mise sous respirateur. Son frère précise "Nous avons pensé qu'elle allait devoir apprendre à marcher, à parler et tout recommencer". Heureusement, grâce aux soins apportés, la jeune femme est parvenue à prendre le dessus sur la maladie. Elle a récemment pu quitter les s oins intensifs. 

“Maintenant, il semble que la marche soit la seule chose pour laquelle elle doit faire de la rééducation. Depuis que le ventilateur lui a été retiré, elle parvient à reparler. Toutefois, c’est un peu éraillé”. 

L’Américain se félicite de la persévérance de sa sœur. Son insistance lui a sûrement sauvé la vie. Il alerte ainsi le grand public "Si vous présentez des symptômes du même type que ma sœur, allez à l'hôpital car cela peut s'aggraver. Elle pourrait ne pas être ici en ce moment. "


Le syndrome de Guillain-Barré : qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie auto-immune inflammatoire rare. Elle touche environ 1 à 2 personnes par 10 000 habitants chaque année. 

Cette affection - le plus souvent déclenchée par une infection bactérienne ou virale - attaque une partie du système nerveux périphérique. Les nerfs qui commandent les mouvements musculaires (avaler, marcher, parler, respirer) ou transmettent les sensations douloureuses, thermiques et tactiles sont atteints. Le patient peut alors avoir une parésie (perte des capacités motrices d'une partie du corps), une faiblesse musculaire et la perte de sensation dans les jambes et/ou les bras.

Les symptômes du syndrome de Guillain-Barré

La majorité des patients atteints du syndrome de Guillain-Barré se rétablissent sans présenter de complications neurologiques graves à long terme s’ils sont traités. Les signes à surveiller sont : 

  • une faiblesse musculaire et des picotements. Ils débutent le plus souvent dans les jambes, et peuvent se propager dans les bras et le visage ;
  • une paralysie des jambes, des bras ou des muscles du visage ; 
  • une atteinte des muscles thoraciques menaçant la respiration (pour 20% à 30% des patients) ;
  • la capacité à parler et à déglutir peut être touchée dans les cas graves.

Si la plupart des patients se rétablissent, 3% à 5% des patients atteints du syndrome de Guillain Barré décèdent de complications de la maladie, comme une paralysie des muscles de la respiration, une septicémie, une embolie pulmonaire ou un arrêt cardiaque.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Indiana woman with rare disease temporarily paralyzed, RTV6, 30 octobre 2019
Syndrome de Guillain-Barré, OMS, 31 octobre 2016