Zoom sur le syndrome de Guillain-Barré

Publié le 16 Novembre 2009 à 1h00 par Elise Dubuisson, journaliste santé.
Maladie rare, le syndrome de Guillain-Barré se caractérise par des picotements, des fourmillements, une faiblesse musculaire voir une paralysie dans les mains et les pieds, essentiellement. Le point sur cette affection peu connue.

Dans le syndrome de Guillain-Barré, les nerfs périphériques posent problème

Le syndrome de Guillain-Barré est considéré comme une maladie rare : il touche chaque année 1 à 2 personnes par 10 000 habitants.

Ce syndrome n'est autre que le reflet d'une atteinte des nerfs périphériques. C'est-à-dire les nerfs qui transmettent les signaux électriques de la moelle épinière vers nos muscles, nos membres et nos organes internes.

Chez les personnes atteintes du syndrome de Guillain-Barré, la myéline, gaine isolante entourant les nerfs, est endommagée et ces derniers ne peuvent plus transmettre les signaux électriques correctement.

Conséquences : ces personnes ressentent une faiblesse musculaire, des picotements, des engourdissements, des fourmillements, voire une paralysie.

Généralement, ces sensations sont d'abord observées au niveau des mains et des pieds.

La cause du syndrome de Guillain-Barré non élucidée

Il semblerait que la destruction de la gaine de myéline soit due à un phénomène auto-immun. Comprenez par là que ce sont les propres cellules de l'organisme des personnes malades qui attaquent la gaine de myéline, mais les médecins n'ont pas encore pu élucider avec certitude la cause du syndrome de Guillain-Barré.

Toutefois, les observations montrent que dans 50% des cas, cette affection fait suite à une infection virale, comme la grippe, ou bactérienne.

Les infections des voies digestives et respiratoires seraient les infections les plus fréquemment associées à ce symptôme mais la relation de cause à effet entre le syndrome de Guillain-Barréet ces infections reste inconnue.