Sinusite chronique : les causes et les symptômes

Publié le 18 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
La sinusite est chronique lorsqu’elle perdure plus de trois mois. Un rhume ou une sinusite aiguë mal soignés risquent d’évoluer vers une sinusite chronique. En effet, on observe généralement que la chronicité s’installe à la suite de plusieurs poussées aiguës. On fait le point sur les différentes causes possibles et les symptômes de cette maladie ORL.
PUB
© Istock

Une sinusite correspond à une inflammation des sinus

La sinusite est une complication fréquente d’un rhume mal soigné. Elle se caractérise par une obstruction des cavités nasales qui empêche le mucus de s’écouler normalement. Les mucosités stagnent et finissent par s’infecter. Elle est relativement fréquente et toucherait entre 10 % et 15 % des Français chaque année.

La sinusite chronique due à une allergie

La cause allergique est la plus fréquente dans le cadre de la sinusite chronique. Il peut s’agir de différents types d’allergie comme celle aux acariens, aux poils d’animaux, au pollen ou encore à toutes substances susceptibles d’entraîner une inflammation des parois du nez et des sinus. Plus d’une personne sur deux atteintes de sinusite chronique a un terrain allergique ou souffre de rhinite allergique.

PUB

Les autres causes : sinusite d’origine dentaire et polypose

Plusieurs formes de sinusite chronique existent. Parmi elles, les sinusites d’origine dentaire. Un amalgame peut, par exemple, constituer le siège d’une infection qui va remonter le long des sinus. En effet, les molaires et les prémolaires sont des dents en contact direct avec le fond des sinus par le biais de leurs racines. Elles peuvent donc devenir le vecteur idéal de bactéries envoyées dans les sinus et ainsi être responsables de l’apparition d’une sinusite. La polypose, quant à elle, correspond à la présence de polypes au niveau des narines et des sinus. Ces derniers conduisent à une obstruction des fosses nasales et provoquent une inflammation continue de la muqueuse. Résultat : écoulement nasal ou au contraire nez bouché, éternuements, et survenue fréquente d’infections. Afin de vérifier la présence d’éventuels polypes dans cette zone, la réalisation d’une endoscopie peut être préconisée. D’autres facteurs peuvent être en cause comme le tabagisme (passif ou actif), une anomalie anatomique au niveau des fosses nasales, l’exposition à des produits chimiques ou encore un système immunitaire anormalement faible.

PUB

Les symptômes spécifiques de la sinusite

Les symptômes les plus couramment observés sont une douleur faciale avec sensation de pression douloureuse au niveau de sinus ou d’un seul côté du visage, des sécrétions nasales purulentes et épaisses de couleur jaunâtre ou verdâtre et une fièvre généralement modérée. D’autres signes moins fréquents peuvent être associés à une sinusite comme des maux de tête, des douleurs dentaires, en particulier au niveau de la mâchoire supérieure, une haleine fétide et une toux grasse, car les sécrétions ont tendance à s’écouler dans le fond de la gorge. Une diminution de l’odorat peut aussi survenir dans certains cas.

La rédaction vous recommande sur Amazon :