Les troubles du sommeil de l'enfant

Les troubles du sommeil sont relativement fréquents chez le jeune enfant et ne deviennent véritablement ennuyeux que s'ils se répètent fréquemment. Le plus souvent, ils sont l'expression des angoisses que peut ressentir l'enfant face à une situation conflictuelle, notamment au sein de la famille. Parler avec l'enfant, le rassurer et lui procurer une bonne hygiène de vie sont les meilleurs moyens pour l'aider à retrouver un bon sommeil.
PUB

Quel enfant n'a pas eu, un jour ou un autre, du mal à dormir ou à s'endormir. Les problèmes de sommeil ne deviennent gênants que lorsqu'ils se répètent régulièrement et laissent les parents désemparés. Si les troubles du sommeil surviennent surtout chez le petit enfant de moins de cinq ans, il apparaît également qu'un grand nombre d'adolescents se disent fatigués.Il est normal que les enfants connaissent des périodes de moins bon sommeil, tout comme les adultes. De même, comme chez les adultes, la qualité et la quantité de sommeil varient d'un enfant à l'autre. C'est ainsi que certains dormiront très bien même dans une ambiance bruyante alors que d'autres auront besoin d'un silence absolu. Dix heures ou plus de sommeil seront nécessaires à certains, d'autres se contentant de huit heures ou moins...

Comment se manifestent les troubles du sommeil chez l'enfant ?

Les troubles du sommeil peuvent prendre des formes très variables. En dehors du nourrisson qui se réveille la nuit parce qu'il a faim ou qu'il est mouillé, il peut s'agir de difficultés d'endormissement ou à l'inverse de réveils trop tôt le matin. Au cours de la nuit, de simples cauchemars peuvent réveiller l'enfant, parfois plusieurs fois dans la nuit. Ces cauchemars sont à différencier de ce que l'on appelle les terreurs nocturnes, qui entraînent une grande agitation de l'enfant, des cris et des pleurs, qui sont alors des manifestations de peur. Mais, à la différence des cauchemars, l'enfant reste endormi et ne se rend pas compte de ce qui lui arrive. Le matin au réveil, il ne se souvient de rien.Bien particulier et assez fréquent est le somnambulisme: l'enfant se lève et fait des gestes automatiques, parfois il parle. Il n'en garde aucun souvenir le lendemain.

PUB
PUB

Quelles en sont les causes ?

Les causes des troubles du sommeil sont multiples et pas toujours évidentes à retrouver. En premier lieu, il faut bien sûr toujours s'assurer que ces problèmes ne sont pas liés à une maladie. Une poussée dentaire ou des coliques chez le nourrisson, une otite ou une rhino-pharyngite chez le jeune enfant sont généralement facilement reconnues. Parfois, des pathologies chroniques peuvent être en cause et il convient alors de consulter un médecin pour rechercher par exemple un reflux gastro-oesophagien (ce sont des remontées douloureuses du contenu acide de l'estomac dans l'oesophage), une obstruction des voies respiratoires liée à des grosses amygdales ou même à un asthme, une otite séro-muqueuse (ou otite chronique).Mais le plus souvent, les troubles du sommeil de l'enfant sont l'expression de problèmes relationnels avec ses parents. Ainsi, les cauchemars ou les terreurs nocturnes peuvent exprimer des conflits intérieurs et être révélateurs de problèmes familiaux que l'enfant renvoie.Les enfants somnambules sont souvent des anxieux, soumis à des tensions psychologiques importantes dans la journée.Chez l'enfant plus âgé, ces troubles du sommeil peuvent d'ailleurs être associés à des difficultés scolaires ou à des anomalies du comportement. Chez l'adolescent, l'insomnie peut être favorisée par des problèmes affectifs ou bien par certaines substances toxiques (alcool, tabac, drogue).

Publié le 26 Octobre 2001
Auteur(s) : Dr Sylvie Coulomb
PUB