Les Allemands champions de la sieste

© Adobe Stock

Contrairement aux idées reçues, les Européens adeptes de la sieste ne vivent pas dans le Sud. Les plus accros sont les Allemands !

Publicité

Plus de 19.000 Européens habitants l'Allemagne, l'Italie, le Portugal, l'Espagne et la Grande-Bretagne (on aurait bien aimé une participation française…) ont été interrogés par téléphone, pour cette enquête visant à établir la fréquence du syndrome de narcolepsie, une attaque brutale et irrésistible de sommeil.

Certes, cet essai confirme que la maladie reste rare en Europe avec 47 cas pour 100.000 habitants (contre 160 à 590 au Japon selon les études), mais il indique aussi quelques caractéristiques quant aux habitudes de sommeil. Ainsi, Allemands et Britanniques, lève-tôt mais aux nuits irrégulières, souffrent davantage de problèmes d'assoupissement durant la journée que les Européens du sud. Près de 22% des Allemands font la sieste au moins trois fois par semaine, les plaçant loin devant les Italiens (16%) et les Britanniques (15%). En revanche plus au Sud, les Portugais (9%) et les Espagnols (8%) sont finalement bien peu nombreux à pratiquer la « siesta ».

Publicité
Publicité

Cette enquête montre également que les Allemands sont ceux qui se couchent et se lèvent le plus tôt. En moyenne, ils se couchent à 22h47 et se lèvent à 6h23, l'Espagne étant la plus tardive (coucher 23h43, lever 7h25). Cependant en Allemagne, les horaires de coucher sont également les plus irrégulières avec 33% d'irrégularités, contre 10% en Espagne. Ainsi, les Allemands sont nombreux à s'assoupir en pleine journée.Faut-il revoir le vieil adage : « l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt » ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 27 Août 2002 : 02h00
Source : Ohayon M.M. et coll., Prevalence of narcolepsy symptomatology and diagnosis in the European general population. Neurology, 58: 1826-1833, 25 juin 2002.