Boissons light : comment elles augmenteraient vos risques de mort prématurée
Sommaire

Light : il accroît vos risques de NASH

Boissons light : comment elles augmenteraient vos risques de mort prématurée© Istock

Les sodas light sont bien sûr déconseillés aux personnes atteintes de maladies en lien avec le sucre comme le diabète.

Alexandra Retion explique "Physiologiquement votre cerveau reçoit l'information du goût sucré. Votre organisme fabrique moins d'hormones de satiété et par conséquence ouvre l'appétit et plus particulièrement l'appétence pour les produits gras et sucrés".

Mais boire beaucoup de soda light peut également favoriser le développement de la stéatose-hépatique non-alcoolique (NASH), mieux connue sous le nom de maladie du "foie gras".

C'est une pathologie dégénérative du foie causée principalement par les régimes alimentaires riches en sucre. "Lorsque vous buvez énormément de sucre. Le foie est surchargé et n'arrive plus à suivre. Le sucre est alors transformé en gras et stocké au niveau du foie", précise la nutritionniste.

Attention, la NASH évolue silencieusement et peut provoquer d'autres troubles comme des accidents cardiovasculaires, de cancers (non liés au foie) ou d'insuffisance hépatique. Il n'y a pas de traitement. Les personnes souffrant de ce mal sont ainsi encouragées à changer leur mode de vie en adoptant un régime alimentaire plus équilibré et en faisant du sport.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Alexandra Retion, Diététicienne-nutritionniste
Les édulcorants intenses, Anses