Le vélo rajeunirait le système immunitaire

© Adobe Stock

Faire du vélo serait bénéfique pour le système immunitaire. Chez les personnes qui pédalent régulièrement, il est aussi jeune que celui d'individus d'une vingtaine d'années.

PUB

Pour lutter contre le vieillissement, nul besoin de bistouri ou d'élixir de jouvence. Il suffirait d'un vélo, à en croire une étude réalisée par le King's College de Londres (Royaume-Uni) et l'université de Birmingham (Royaume-Uni). Publiée dans la revue Aging Cell, elle suggère que le cyclisme aide à préserver un système immunitaire jeune.

Les auteurs et autrices de cette étude ont constaté que les seniors qui pédalent se portent aussi bien que les vingtenaires sur le plan des défenses immunitaires. Un bénéfice qui se produit au niveau du thymus, l'organe chargé de produire les lymphocytes T.

Une pratique à la portée de tous

Naturellement, le thymus commence à rétrécir à partir de 20-30 ans, ce qui provoque une perte d'efficacité des défenses naturelles. Mais les adeptes de la petite reine semblent épargnés par ce processus.

PUB
PUB

"Ce n'est pas parce qu'ils sont en bonne santé que les cyclistes font du sport, mais parce qu'ils font du sport qu'ils se portent bien, résume le Pr Stephen Harridge, co-auteur de l'étude. Leur organisme vieillit de manière optimale, sans les pathologies associées à la sédentarité."

Pour parvenir à ces conclusions, l'équipe britannique a fait passer une batterie d'examens médicaux et biologiques à 125 cyclistes amateurs de 55 à 79 ans. Les résultats ont été comparés à ceux de 75 adultes du même âge, mais peu sportif, et de 55 jeunes adultes en bonne santé.

Elément rassurant, ces amateurs et amatrices de vélo n'ont rien d'herculéen. "La plupart d'entre eux n'ont pas les capacités physiques d'un athlète professionnel, loin de là, souligne Norman Lazarus, qui signe également ces travaux. Chacun peut pratiquer une activité physique qui respecte ses aptitudes."

Un bénéfice sur la testostérone

Ces résultats sont encourageants car l'immuno-sénescence peut poser de réels problèmes avec l'âge. En effet, le système immunitaire perd en efficacité, met plus de temps à réagir aux agents pathogènes et produit moins d'anticorps. Un affaiblissement qui pourrait donc être contré.

"En 400 avant J.-C., Hippocrate affirmait que l'exercice est le meilleur médicament pour l'homme, mais son message s'est perdu, déplore le Pr Janet Lord. Il faut éradiquer l'idée selon laquelle vieillir nous rend mécaniquement plus fragiles.

Autre bénéfice : les seniors qui font du vélo ne connaissent pas de fonte musculaire – contrairement aux autres. Leur tissu adipeux reste stable, tout comme le taux de cholestérol.
Dernier avantage, pour les hommes : le taux de testostérone  reste élevé. Cela suggère que l'andropause est moins fréquente chez les cyclistes. Une bonne nouvelle avant l'arrivée des beaux jours.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés