Quels sports pour les jambes lourdes ?

© Adobe Stock

La pratique d'une activité physique est vivement recommandée à toute personne souffrant de jambes lourdes. Les sports favorables sont évidemment ceux qui sollicitent fortement les jambes. Mais parmi ces derniers, tous ceux qui accentuent les effets de la pesanteur dans les membres inférieurs sont déconseillés.

PUB

Sensation inconfortable de pesanteur dans les jambes, tension, douleurs, fourmillements, gonflement des pieds et des chevilles, sont les symptômes typiques des jambes lourdes. Ils se manifestent particulièrement en fin de journée, en cas de station debout prolongée, de chaleur et de fatigue. Les jambes lourdes font partie des signes les plus courants de la maladie veineuse. Une insuffisance veineuse s'accompagne d'une dilatation des veines, favorisant la stagnation du sang veineux au niveau des membres inférieurs. Ainsi, en position debout et immobile, le poids du sang tout au long de la colonne sanguine située entre les pieds et le coeur, produit cette sensation de pesanteur dans les jambes. C'est ainsi qu'en cas de jambes lourdes, il est recommandé de pratiquer une activité physique, susceptible de favoriser le retour veineux. Or ce n'est pas le cas de tous les sports.

PUB
PUB

A savoir : les veines superficielles des jambes n'aiment pas les efforts musculaires intenses et brefs. Ainsi, la pratique d'une activité physique bénéfique à la circulation veineuse doit être prolongée dans le temps et sur le même rythme, c'est-à-dire sans à-coups. Inversement, tous les sports qui ébranlent les colonnes veineuses ou qui augmentent, par des sauts répétés sur place, les effets de la pesanteur dans les membres inférieurs, sont à éviter.

Sports recommandés

La natation

Cette pratique fait bien travailler les membres inférieurs, tandis que l'effet massant de l'eau joue un rôle de draineur naturel activant le débit veineux. Les battements du crawl ont également l'avantage de stimuler les chevilles et les pieds. La température de l'eau, inférieure à celle du corps, exerce un effet tonifiant.

Le vélo

A chaque appui sur la pédale, la voûte plantaire est sollicitée, laquelle amorce la pompe veineuse, favorisant la circulation retour. L'objectif n'est donc pas de pédaler vite, mais longtemps. En revanche, le VTT sur terrain accidenté est déconseillé.

La marche

Comme pour le vélo, les bénéfices sont véhiculés par l'appui sur la voûte plantaire. Pour être bénéfique, il faut viser la durée, soit au moins une heure de marche. Inversement, le jogging est déconseillé.

La gymnastique au sol est également conseillée.

Sports à éviter

Ce sont tous les sports où dominent le piétinement, les sauts répétés, les départs et les arrêts brusques.

Sont ainsi déconseillés : le jogging, le tennis, le ping-pong, le squash, le volley-ball, le basket-ball, le saut de haies, l'escrime, le ski nautique, le ski alpin

Publié le 18 Octobre 2005 | Mis à jour le 28 Juin 2016
Auteurs : Rédaction E-sante.fr