Koh Lanta : un ancien finaliste révèle qu’il a un cancer

Nicolas Roy, finaliste de l’émission Koh-Lanta en 2002 et participant de la version All Stars en 2012, est revenu sur son expérience lors d’une interview à TV Mag. Le candidat du jeu d’aventure de TF1 a également révélé qu’il était atteint d’un cancer de la mâchoire.
© Istock

Nicolas Roy a marqué la deuxième saison de Koh-Lanta en 2002 par son esprit stratège et ses plans machiavéliques. L’emblématique candidat qui avait perdu en final face à Amel Fatnassi, doit relever un autre challenge difficile : la maladie. 

Interrogé par TV Mag sur la possibilité de participer à nouveau au jeu du TF1, celui qui a volontairement joué le méchant pendant l'émission explique "Aujourd’hui, la tête dirait sans doute oui, mais j’ai un problème de santé assez grave". 

Koh Lanta : Nicolas Roy souffre d’un cancer

Nicolas Roy qui garde un bon souvenir de ses deux participations à Koh Lanta (2002 et 2012) précise “J’ai un cancer de la mâchoire depuis deux ans qui a endommagé ma dentition. Manger une coco dans Koh-Lanta me serait impossible”. L’homme qui vit dans les Deux-Sèvres, ajoute “Physiquement, je suis encore en bonne forme physique, malgré le risque que le mal se répande” puis reconnaît “Une telle aventure me semble compliquée, mais j’ai 47 ans, une chouette vie avec une chouette famille et plein de copains. Il n’y a pas à s’inquiéter pour moi”.

Se remémorant sa première participation tournée au Costa Rica, l'ex-jaune qui a multiplié les intrigues pour parvenir en final, explique "À l’époque, c’était plus facile d’anticiper ce que la production allait nous faire faire. Quand on est dans le bon wagon, tout devient plus facile. Je m’étais dit qu’il me fallait une majorité et m’entourer de gens que les autres n’aiment pas trop. Je savais que j’allais faire des sales coups et que je finirai par le payer".


Cancer de la mâchoire : quelles sont ses différentes formes ?

Les cancers de la mâchoire se développent soit au niveau de la mâchoire supérieure, soit de la mâchoire inférieure. Il existe plusieurs formes : 

  • l'ostéosarcome se développe dans les cellules de la mâchoire et touche principalement les personnes âgées de 30 à 40 ans ;
  • le chondrosarcome prolifère à partir des cellules du cartilage. Les malades ont majoritairement entre 40 et 60 ans ;
  • le fibrosarcome. Il s’agit d’un cancer primitif. Il est fréquent chez les personnes qui ont plus de 40 ans ;
  • les sarcomes et carcinomes odontogéniques sont des tumeurs rares d'origine dentaire.

Cancer de la mâchoire : comment reconnaître la maladie

Plusieurs symptômes peuvent vous alerter de la présence possible d’un cancer de la mâchoire. Il est conseillé d’aller voir son praticien traitant si une masse est détectable à la palpation ou visible à l'œil nu au niveau de la mâchoire. Par ailleurs, les signes varient en fonction du type de cancer et de sa localisation. Il est conseillé de consulter en cas de douleurs à la mâchoire ponctuelles ou continues, de déchaussements dentaires, de fatigue accrue, des troubles sensitifs, des troubles oculaires et d’une obstruction nasale.

Les principaux facteurs de risque des cancers de la mandibule sont la consommation d’alcool, de tabac ou encore de cannabis.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.